:: Les Enfers :: Le Couloir de la Gourmandise :: Buffet infernal Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bienvenue aux Enfers [Andromalius & Asura] - [En cours]

avatar
Messages : 31
Date d'inscription : 18/03/2014
Age : 24
Lieutenant de la Colère
Voir le profil de l'utilisateur




Asura
Lieutenant de la Colère
Mer 28 Mai - 14:39
Bienvenue aux Enfers


Je me remettais doucement du "traitement" de mon Prince. Faut dire qu'il y avait mis un peu de conscience professionnelle même s'il n'y avait qu'un dixième de sa colère et qu'il y était allé mollo. Mais je n'avais pas à me plaindre, en me tapant dessus, il avait évité de libérer sa rage ailleurs... Je sais bien ce qu'il se passe quand on se retient trop : on explose et on décime la moitié de son Couloir sans le vouloir. C'est triste et malheureusement trop vrai.

Qu'importe, le pire était passé. Et maintenant que j'avais récupéré un peu de ma forme, j'avais une faim de loup. Aux Enfers, il y a bien un endroit où l'on risquait pas de mourir de faim, c'était au Buffet Infernal. La fierté de Béelzébuth qui se réjouissait de voir des Démons de tous les Couloirs se délecter de sa cuisine de grand chef. En même temps, on avait affaire à un pro... Les Humains les plus doués au maniement de la casserole n'ont qu'à bien se tenir !

Je m'y rendis donc en volant, c'était juste à côté de mon Couloir et de l'administration... Un quart d'heure à vol de Démons, pratique. J'allais voir le Diable serveur tout en saluant les quelques collègues qui se trouvaient là. Si Béelzébuth pouvait être fier de sa cuisine, il pouvait l'être aussi de l'ambiance qui emplissait la salle. Si les codes de bases étaient toujours respectés, l'on pouvait ici rire avec ses supérieurs, chose qu'on ne pourrait pas faire dans les autres Couloirs. ...C'était aussi l'occasion de se faire bien voir, en plus de montrer de l'obéissance, on montrait qu'on aimait les Enfers et notre situation.

Enfin arrivé devant le serveur, je léchais mes lèvres tout en examinant les plats du jour, mes yeux océans imaginant toutes les saveurs faisant danser mes papilles. Je restais un temps indécis avant de finalement choisir le "Carré d'agneau avec un velouté de potiron". La viande bien grillé m'attirait plus que la soupe elle-même, mais les goûts devaient si bien s'allier... Je pris mon plat avant de m'installer non loin, pressé de dévorer mon assiette.

Je bus d'un trait la soupe puis je me saisis de l'agneau pour y planter mes canines proéminentes... Je ne m'embarrassais pas de couverts, le couteau étant bien moins efficace que ma puissante mâchoire. Je déchiquetais la viande tout en profitant de sa tendresse et de sa saveur indescriptible. Un Diable passa pour déposer à côté de moi de l'eau et du pain. Les Enfers, un service impeccable 24H/24. Si on en faisait un hôtel, je suis sûr qu'on se ferait du fric à plus savoir quoi en faire, au plus grand plaisir de Mammon.

Des Démons entraient de temps en temps, je les connaissais tous, grâce à mon ancienneté. Puis entra un Sergent que je n'avais encore jamais croisé... Sergent tout frais à la taille de ses cornes. Ce devait être Andromalius, j'avais reçu un rapport concernant sa montée en grade récemment. Un petit sourire se dessina sur mes lèvres, je me souviens encore du jour où je suis devenu Sergent... L'idée même de pouvoir de nouveau goûter à de la nourriture grâce à ma nouvelle enveloppe charnelle m'avait apporté une joie immense.

J'essuyais mes doigts et ma bouche à l'aide d'une serviette et leva le bras dans sa direction. :

-Oh ! Andromalius, viens par là !

Peut-être qu'il sera surpris d'entendre un supérieur d'un autre Couloir lui parler ainsi, mais j'avais pas l'intention de lui faire peur ou de l'écraser juste parce qu'il avait un rang moins élevé ; après tout, j'étais passé par là moi aussi.

J'avais juste envie un peu de lui expliquer comment bien vivre sa condition de Sergent et toutes les astuces qui lui permettraient de mieux comprendre comment notre "maison" pouvait bien fonctionner. Pour cela, j'étais le mieux placé.



Asura vous tente en #16268B
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 62
Date d'inscription : 24/05/2014
Général de l'Arrogance
Voir le profil de l'utilisateur




Andromalius
Général de l'Arrogance
Jeu 29 Mai - 18:02
Cela faisait à peine quelques jours qu'Andromalius avait à nouveau un corps. Il n'en revenait pas. Les douleurs n'étaient qu'un souvenir, du moins pour l'instant, et il appréciait de se venger des diables en prenant garde à ce qu'ils fassent bien leur travail. C'était... jouissif, d'être à nouveau au dessus des autres ainsi. Du moins, d'être un peu moins que tout en bas.

Un autre plaisir, il devait bien l'avouer, c'était les repas. Le buffet infernal, il devait bien l'avouer, c'était quelque chose. Et pour lui qui venait tout juste de récupérer un corps, il ne se privait pas d'y aller à la moindre petite faim. Le seul problème, c'était son masque. Il se devait de le retirer, et n'aimait pas montrer son visage trop marqué aux autres. En général, il se mettait dans un coin tranquille, comptant sur le fait qu'il ne connaissait pas grand monde pour avoir la paix.

Cette fois cependant, il avait à peine jeté son dévolu sur le "tartare de saumon et ses 7 légumes en sauce" qu'il entendit quelqu'un le héler familièrement.  Il suffisait de voir ses cornes pour comprendre que c'était son supérieur hiérarchique. Cependant, il ne le connaissait pas... Il ne faisait donc pas partie de son "couloir". Andromalius hésita un instant. Ils auraient été du même "niveau", il l'aurait superbement ignoré. Il l'avait tutoyé en plus !

Enfin, bien se faire voir de ses supérieurs était la base, pour grimper les échelons. Qui sait ce qui ressortirait de cette entrevue... Andromalius vint s'installer en face du démon, inclinant la tête une simple fois.

"Bonjour."

Un peu froid, mais poli. Après tout, il ne le connaissait pas, ne savait pas ce qu'il voulait... Autant être prudent. Une fois servi en pain, le jeune démon - enfin, jeune... il ne se sentait pas réellement jeune, mais force était d'avouer que par rapport à d'autres, il l'était - retira son masque, sans ciller en dévoilant son oeil marqué d'un pentacle inversé ainsi que la balafre qui marquait la joue en dessous.

"Je peux quelque chose pour vous ?"

Andromalius était toujours comme ça : un peu froid en apparence, surtout lorsqu'il ne connaissait pas la personne, et retranché derrière son masque de politesse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 31
Date d'inscription : 18/03/2014
Age : 24
Lieutenant de la Colère
Voir le profil de l'utilisateur




Asura
Lieutenant de la Colère
Ven 6 Juin - 13:34
Le petit nouveau s'installa en face de moi, avec un plat bien plus délicat que le mien. Rien d'étonnant en soi, je connais beaucoup d'Orgueilleux qui préfèrent des mets de choix plutôt qu'un bon steak. Il inclina la tête tout en me saluant. Je répondis d'un sourire. Je n'avais aucune idée de pourquoi il voulait bien faire l'effort de discuter avec moi, mais j'en fus ravi. Il retira son masque mais je regardais à peine les détails de sa cicatrice. Tous les Damnés ont des marques de leur souffrance passée... Certaines s'effacent, comme les miennes qu'on voit à peine désormais après de longs siècles, d'autres sont trop profondes pour se résorber. Donc j'allais pas mater son œil manquant comme un gros connard.

J'ouvris grand les yeux en l'entendant me vouvoyer. Je me retins de rire, déjà car je pense que ce serait mal accueilli, et ce serait dommage qu'il pense pouvoir se permettre des familiarités avec tout le monde. Je secouais mes cheveux en bataille, un peu gêné. :

-Tu peux me tutoyer ici. Je suis pas très regardant de la hiérarchie quand je discute avec des collègues des autres Couloirs.

Et puis Satan tenait à une chose plus que tout ; notre fraternité. Et parfois, un peu de camaraderie, ça aide. Les Enfers, c'est pas fait pour les ermites, faut savoir aussi donner de son temps pour les autres démons, se serrer les coudes. :

-Je suis Asura, Lieutenant de la Colère. ajoutais-je comme simple présentation. J'étais Sergent, comme toi, il y a un moment déjà. Je voulais savoir si ça se passait bien pour toi, et si t'as besoin de tuyaux, je peux t'en filer.

Je lui fis un clin d’œil, sous-entendant que je pouvais lui donner toutes sortes de conseils. L'ancienneté, ça aide beaucoup ici. Ça ouvre des portes, on connaît mieux les Couloirs... Je trouve ça dommage de ne pas en faire profiter les jeunes. Je me doute que les Généraux n'ont pas bien le temps, entre la formation des Sergents, les contrats à faire passer aux Humains et la gestion administrative des Couloirs. Lieutenants et Sergents ne pouvaient compter que sur eux-mêmes pour se sortir du pétrin ou pour avancer.



Asura vous tente en #16268B
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 62
Date d'inscription : 24/05/2014
Général de l'Arrogance
Voir le profil de l'utilisateur




Andromalius
Général de l'Arrogance
Lun 9 Juin - 18:16

A la tête du lieutenant lorsqu'Andromalius le vouvoya, celui-ci haussa un sourcil. Quoi, il avait fait quelque chose qui n'allait pas ? Il n'était pas encore familier aux meurs des enfers, et cela le vexait de savoir qu'il ne naviguait pas encore parfaitement dans ces eaux-là. Un supérieur - comprendre, hélas, un cornu mieux fourni - ça se respectait, point. Il hocha cependant la tête lorsque l'autre lui dit de le tutoyer, dardant son oeil orangé sur le démon.

"D'accord. Seulement ici ?"

Oui, question importante, histoire de ne pas faire de bourde... Après tout, Andromalius était encore un peu perdu. Par exemple, il avait du mal à oublier qu'il ne s'appelait plus Dylan. Son apparence avait changé, aussi, même s'il gardait son oeil horriblement mutilé de ses tortures de damné. C'était dur de recommencer en bas de la hiérarchie.

Il apprit donc que le démon en face de lui était Asura, du couloir de la Colère. Il ferait donc attention à ne pas énerver l'autre ; de ce qu'il avait compris, cela pouvait être... Dévastateur, et pour l'instant il ne comptait pas souffrir plus que le minimum syndical. Surtout qu'il avait l'habitude - habitude humaine, certes - de négocier avec les syndicats.

Asura, donc, voulait simplement... prendre des nouvelles ? C'était déconcertant : il n'aurait pas imaginé un monde où les gens soient sympas, juste comme ça. Après, il était hélas vrai que le nouveau démon était encore un peu perdu. Il cachait ça comme il pouvait.

"C'est gentil.", annonça-t-il un peu platement. De la politesse, mais pas encore de camaraderie, car il ne savait pas trop ce que cela sous-entendait. Il était trop habitué à manipuler, éviter de se faire manipuler lui-même pour voir la proposition comme ce qu'elle était : dénuée de sous entendus.

"Pour l'instant ça va. La première semaine a été dure, mais... La seconde sera certainement mieux.", résuma-t-il en une tentative d'humour : ça semblait être quelque chose qui plairait à Asura, vu son caractère, et cela ne faisait vraiment pas longtemps qu'il était né à nouveau.

Il était un peu paumé, certes. Il avait encore du mal à tout gérer, ses pouvoirs, ses devoirs. Il ne se reconnaissait pas encore lorsqu'il se voyait dans la glace, son oeil lui rappelait constamment sa damnation.. Mais il faisait son possible pour que ça ne se voit pas. Quant à demander de l'aide... Non, il ne pouvait vraiment pas.


Orgueil en d46506...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 31
Date d'inscription : 18/03/2014
Age : 24
Lieutenant de la Colère
Voir le profil de l'utilisateur




Asura
Lieutenant de la Colère
Mar 24 Juin - 13:04
Je souris à la question plus que pertinente. Ce cher Andromalius ira loin, il avait les bonnes interrogations pour commencer. C'était pas évident pour tous les Démons que les Enfers était un grande famille, même si le respect était primordial, nous sommes tous nés de la main de Satan qui nous considère comme ses enfants. :

-Oui, seulement ici. ...Peut-être au Bar des Plaisirs aussi, mais tu ne m'y croiseras jamais. Trop de succubes à poil pour moi.

Je bus un peu d'eau avant de retourner au déchiquetage méticuleux de ma viande... Ô Satanas, que c'était bon ! Je restais concentré sur ce que me disait le petit nouveau. Il ne semblait pas bien bavard, je suppose qu'il était encore sous le choc de sa "démonisation"... Cet oeil m'intriguait l'air de rien, je me demandais ce qu'il avait bien pu faire pour que mon Prince laisse une cicatrice alors qu'il était capable de soigner les blessures venant d'une arme infernale. Andromalius avait du briller par son Orgueil, ce qui ne plaît pas à Satan mais qui a du satisfaire son côté "patron des Enfers".

Je souris à la tentative d'humour du Sergent. J'étais pas sûr qu'il soit véritablement bien détendu mais je décidais de passer outre et de prendre ce qu'Andromalius se décidait à bien vouloir me montrer. :

-Le plus dur, c'est quand tu atteins le second siècle. Le premier, c'est comme une seconde vie, et le deuxième tu te dis "Mais merde mais en fait... J'ai plus de 200 ans !". C'est étrange de se dire ça alors qu'on est loin d'avoir une apparence de papy.

Je pouffais légèrement tout en passant ma langue sur mes canines. :

-M'enfin, je vais pas me plaindre, grâce à ça on a moyen de draguer de jolies nénettes, ici comme sur Terre.

Ca, il devait s'en foutre royalement. Il m'avait pas l'air du genre bien communicatif alors j'avais du mal à l'imaginer en train de séduire quelqu'un.

Je décidais de reprendre un peu de sérieux. :

-Dis-moi, je suis curieux mais si tu veux pas me dire, t'as le droit. Tu as reçu quoi comme pouvoir ?



Asura vous tente en #16268B
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 62
Date d'inscription : 24/05/2014
Général de l'Arrogance
Voir le profil de l'utilisateur




Andromalius
Général de l'Arrogance
Dim 29 Juin - 10:02
Andromalius haussa un sourcil pour le bar de plaisirs. Il n'y était pas encore allé, il n'était pas certain d'en avoir l'envie un jour... Tant qu'il n'en aurait pas l'obligation, il éviterait certainement. Mais au moins, il commençait à mieux saisir la facette sociale et privée des enfers. Le côté "grande famille", il avait encore un peu de mal. Cela viendrait certainement plus tard... Quand il se serait décoincé un peu, qu'il aurait pris ses marques. Mais il resterait un Orgeuilleux certainement distant malgré tout.

Cependant, il avait besoin d'apprendre, aussi écouta-t-il avec attention le lieutenant. Il l'observait, il avait l'air jeune... Il avait du mal à concevoir, en effet. Déjà que prendre l'apparence de quelqu'un qui avait entre 25 et 30 ans, alors qu'il était clairement plus âgé que ça lorsqu'il était mort, c'était perturbant... Il lui sourit vaguement sur la blague sur les femmes : hommes, femmes, il les avait eu grâce à son influence... De pauvres idiots qui pensaient qu'en couchant avec lui ils deviendraient quelque chose.

"Et... Tu as quel âge ?"

Asura semblait donc avoir dépassé les 2 siècles, à ce qu'il disait, mais depuis combien de temps ?

Puis la discussion dériva sur l'oeil d'Andromalius... L'oeil, parce que son pouvoir était lié au Regard, bien sûr. Pensivement, il leva la main pour caresser la cicatrice qui lui marquait la joue, remontant lentement vers l'oeil qui lui manquait.

"Je fais souffrir d'un regard...", explica-t-il en haussant les épaules.

Ca le frustrait d'autan plus de n'avoir ses deux yeux... Outre le fait de s'habituer au changement de champ de vision, il perdait en puissance. Cela lui fit repenser à sa transformation, et il frissonna un peu. Tant de choses qu'il ne saisissait pas encore...

"Asura ? On... On m'a dit qu'il y aurait des ailes, ensuite. J'ai du mal à voir comment ça pourrait fonctionner..."

Il demandait des explications, oui. Déjà, les cornes, il avait eu du mal à s'y habituer - ne serait-ce que pour dormir. La queue de démon... Il faudrait qu'il apprenne à ne pas montrer ses émotions avec : actuellement, par exemple, elle battait l'air nerveusement...


Orgueil en d46506...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 31
Date d'inscription : 18/03/2014
Age : 24
Lieutenant de la Colère
Voir le profil de l'utilisateur




Asura
Lieutenant de la Colère
Dim 29 Juin - 17:16
Ah... Mon âge... Les p'tits nouveaux me posent souvent cette question de peur d'un jour se lasser de leur condition de Démons, de mourir pour une raison ou pour une autre. Mes lèvres s'étirent dans un sourire un peu nostalgique... Pour moi, j'ai toujours 17 ans. J'ai l'apparence d'un lycéen. Alors annoncer que je revenais tout droit d'une époque où Athènes était la plus grande puissance de la Méditerranée, ça me faisait toujours drôle. :

-J'ai arrêté de compter... Mais je dois approcher les 2 500 ans.

Je ne sais pas depuis combien de temps est mort Andromalius, mais il est certain que je le bats à plate couture à ce niveau. Pour trouver des Démons plus vieux que moi aux Enfers, fallait taper dans les Princes ou les Généraux. Et encore, je suis plus vieux que certains Généraux, ce qui est toujours assez amusant quand j'en rencontrais.

Il m'expliqua que son pouvoir résidait dans son Regard, comme souvent chez les Orgueilleux... Mais j'en restais étonné. C'est vrai, son pouvoir devait être carrément amoindri à cause de l'absence de son œil droit. Mais il devait y avoir une raison, Satan n'agit jamais sans raison. Peut-être avait-il senti en Andromalius, une puissance endormie qu'il voulait maîtriser... Pour l'instant. J'haussais les épaules à mon tour.

Je vis sa queue fouetter l'air tandis qu'il posait enfin une question. Les ailes, beaucoup avaient du mal à s'y habituer, c'est pour cela qu'on ne les faisait découvrir aux nouvelles recrues que bien plus tard. Je poussais l'assiette sur le côté, laissant les Diables se charger de la ramasser et je fis apparaître mes propres ailes dans un nuage bleuté. Elles sont noires, comme mes cornes et ma tignasse, membraneuses comme toutes celles qu'on trouve ici-Bas. :

-Je peux t'apprendre à les faire apparaître si tu veux. Il n'y a rien de compliqué... C'est le vol qui demande de la pratique, ajoutais-je en secouant mes ailes, il faut prendre l'habitude d'avoir des muscles là où humain, on n'avait rien. Mais si tu les sors de temps en temps et fais quelques échauffements, tu apprendras vite.

Je me lève, prêt à lui apprendre tout ce que je sais. :

-Je te montre ?



Asura vous tente en #16268B
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 62
Date d'inscription : 24/05/2014
Général de l'Arrogance
Voir le profil de l'utilisateur




Andromalius
Général de l'Arrogance
Mer 2 Juil - 23:47
A l'annonce de l'âge du démon, le définitivement plus jeune écarquilla l'oeil. Ca faisait... beaucoup, par rapport à sa seule semaine d'existence. Puis il se reprit, restant le plus impassible possible.

"Et tu es toujours lieutenant ? Pourquoi ?"

Après tout, monter en grade lui semblait encore important. Si ce n'était pas à l'ancienneté, c'était au mérité ? Pouvait-on monter, ou fallait-il se débarrasser de quelqu'un, pour aller au delà de lieutenant ? Non, il n'avait pas encore assez confiance en Asura pour poser ce genre de questions.

La discussion changea de toute façon de sujet, et Andromalius termina son repas pensivement en parlant des ailes. Et là, comme ça, l'autre les fit apparaître. Il eut l'air surpris, sur le coup... Tellement de facilités dans le geste qui était fait...

Et Asura lui proposa de lui apprendre à s'en servir. Du moins, à les sortir et commencer les exercices avec. C'était tentant, en effet. Le jeune démon hésita un instant... Il allait lui devoir un service, ensuite. Autant le préciser maintenant, plutôt que de laisser l'autre en profiter plus tard. Il se leva donc à son tour, hochant la tête.

"Du moment que je peux te rendre la pareille un de ces jours, je veux bien que tu me montres."

Les bons comptes font les bons amis, après tout... Et il n'était pas bon de se mettre un lieutenant aussi vieux à dos. Surtout qu'il devait connaître tout le gratin important des enfers...

"Je te suis."

Il était prêt à faire quelques exercices, et à s'entraîner. Il ne supporterait pas l'échec, non, bien sûr... Mais il s'entraînerait plus tard, tout seul, lorsque personne ne pourrait en rire.


Orgueil en d46506...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 31
Date d'inscription : 18/03/2014
Age : 24
Lieutenant de la Colère
Voir le profil de l'utilisateur




Asura
Lieutenant de la Colère
Jeu 10 Juil - 15:30
-Je suis resté Lieutenant tout d'abord parce que j'adore ce que je fais... Partir en Mission, revoir la Terre... pervertir des âmes qui ne méritent que les Enfers... C'est quelque chose dont j'aurais du mal à me passer de ça. Même si les Généraux vont parfois sur Terre aussi pour signer des contrats, ce n'est pas la même chose. J'aime mon métier.

Ensuite, Satan m'a déjà proposé de monter en grade. J'en ai les capacités selon lui et je le mérite. Mais... Le Seigneur a fait beaucoup de choses pour moi, il a forgé lui-même mon arme, il m'a appris à exister,... Je me sens redevable et peupler son Couloir de Damnés de Colère est la moindre des choses que je puisse faire.


Oui, j'aime mon Seigneur. Je ne pense pas qu'Andromalius puisse encore comprendre ça, après tout, au début on se sent tous esclaves des Enfers, des Couloirs et des haut-gradés. Mais je ne me suis jamais senti aussi vivant qu'ici-Bas.

Je lui souris quand il me dit qu'un jour il me rendra la pareille et je secoue la tête. Je comprends qu'il pense me devoir quelque chose, bien que ce ne soit pas le cas, mais j'arrive pas à mettre des mots sur mon geste. Dire que c'est normal entre nous, ou même naturel, je ne suis pas sûr qu'il l'assimile encore... Alors je préfère ne rien ajouter tout en passant au-dessus de la table pour le rejoindre en deux coups d'ailes. :

-En fait tes ailes ont toujours été là. Faut juste virer le sort qui les cache... Il y a bien la méthode où tu peux l'enlever toi-même par la pensée, mais c'est long, vu que l'artifice vient de Satan et non de toi. Ma façon de faire est plus rapide et sans douleurs. ...Tu permets ?

Je lui demande mais en fait, je n'attends pas de réponse. Je le retourne pour pouvoir examiner son dos, mes mains fouillant ses omoplates. Je trouve assez rapidement les bases de ses ailes, créant deux petites bosses sous sa chemise noire. Je les attrape et tire d'un coup sec. Comme si j'avais retiré un voile, les ailes apparurent d'un coup. Le vêtement s'adapta aux nouveaux membres d'Andromalius. J'ouvris les bras d'un geste vainqueur. :

-Tadaaaaaam ! Alors elles te plaisent ?



Asura vous tente en #16268B
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 62
Date d'inscription : 24/05/2014
Général de l'Arrogance
Voir le profil de l'utilisateur




Andromalius
Général de l'Arrogance
Ven 11 Juil - 23:09
Les explications sur la non-montée en grade d'Asura arrachèrent un haussement de sourcil surpris à Andromalius. Il ne comprenait pas vraiment cet attachement, pas encore. Il n'était pas... A l'aise dans sa nouvelle famille, pour l'instant. Cela viendrait certainement au fil des semaines, des années...

Il fut quand même très intrigué par cette histoire d'ailes, du moment que ça ne lui "coutait" rien de préjudiciable. Le sourire d'Asura lui tira une moue, mais il laissa passer. Après tout, respect aux ainés... Le démon le rejoignit de deux coups d'ailes majestueux, et il fit un effort pour ne pas béer.

Il écouta attentivement son plus qu'aîné, hochant la tête. Elles étaient dissimulées, mais c'était douloureux de le faire ? Et Asura lui promettait le même résultat sans souffrir... Il n'eut pas le temps de réfléchir - bien que ça aurait été tout vu - que déjà le brun le retournait, lui arrachant un grondement pour le principe et posait ses mains sur son dos.

"Tu ... fais quoi ?", demanda Andromalius, inquiet malgré tout. Il eut un léger frisson à sentir les mains sur son dos... Et puis... "Ah !"

Andromalius sursauta. Ca n'avait pas été douloureux, mais surprenant. En même temps que les ailes, c'étaient de nouvelles terminaisons nerveuses qui étaient apparues, et le jeune démon sentait la chaleur des mains d'Asura sur... Ses ailes. Il les fixa un instant, sans rien dire, puis... essaya de les faire remuer, mais Asura les tenait toujours et... Il ne savait pas comment elles fonctionnaient.

"Elles sont belles.", murmura-t-il pensivement en fixant les membranes sombres. Puis il se focalisa sur Asura. "Comment est-ce qu'on s'en sert ? je peux les rentrer et les sortir quand je veux, maintenant ?"

Et comme si Asura l'avait un peu apprivoisé en lui montrant ses ailes, Andromalius se détendait un peu avec lui, acceptait d'être un peu moins distant. Il n'était pas très habile à cet exercice, mais il avait un sourire au visage qui lui donnait des airs de gosse devant une boutique de jouets avant Noël.



Orgueil en d46506...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 31
Date d'inscription : 18/03/2014
Age : 24
Lieutenant de la Colère
Voir le profil de l'utilisateur




Asura
Lieutenant de la Colère
Sam 26 Juil - 11:43
Je répondis à la soudaine joie d'Andromalius par un rire léger. Voler, c'était un rêve d'Homme, les plus sombres forces des Enfers ne pouvaient pas comprendre ça. Je relâchais les ailes pour mieux les contempler, Satan faisait toujours du bon travail... On voyait un sang neuf pulser dans les membranes. :

-C'est un peu tôt pour pouvoir parcourir de grandes distances en volant, mais tu peux déjà essayer de te soulever.

Je pris ses mains et commençais moi-même à prendre un peu de hauteur... Séparé du sol de seulement quelques centimètres, je l'encourageais à battre des ailes doucement. Avec les miennes, je faisais de grands mouvements amples pour qu'il voit comment les déplacer. Ce n'était pas un geste compliqué en soi, je savais qu'il pouvait y arriver. :

-Tu peux les cacher quand tu le souhaites, il suffit que tu le veuilles. expliquais-je tandis qu'il quittait le sol petit à petit. Par contre au début, elles risquent de ressortir sans que tu t'en rendes compte... On a tendance à oublier qu'on a des ailes au début !

Je me reposais doucement, ne le lâchant pas des yeux. :

-Ca ira pour un début, mais si tu veux qu'on aille plus loin, j'ai encore du temps libre devant moi.



Asura vous tente en #16268B
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 62
Date d'inscription : 24/05/2014
Général de l'Arrogance
Voir le profil de l'utilisateur




Andromalius
Général de l'Arrogance
Mer 13 Aoû - 23:51
Lorsqu'Asura décréta qu'il pouvait essayer de voler un peu, Andromalius fronça les sourcils, refusant de montrer son inquiétude. Mais une fois que l'autre démon lui tenait les mains et commençait à s'envoler, il n'allait pas se dégonfler, c'était strictement impossible.

Alors, il battit des ailes, d'abord timidement, jusqu'à copier les mouvements de son professeur et prendre un peu d'altitude... Un sourire satisfait étira ses lèvres. Comment avait-il pu penser ne pas y arriver ? Son sourire se fendit lorsqu'il donna un coup d'aile trop puissant, et sans les mains d'Asura il se serait certainement pris le plafond... Il se stabilisa avec difficulté pour commencer les mêmes mouvements que son aîné, avec attention.

"Hum, je commence à comprendre..."

Par contre, l'idée d'avoir les ailes qui ressortent, comme ça, ne lui plaisait pas du tout. C'était comme... Une érection matinale, qui arrivait une fois qu'on était déjà au bureau ? En moins facilement dissimulable, donc. Il aurait à faire beaucoup d'efforts là dessus.

Lorsqu'Asura se reposa, le sergent de l'orgueil fit de même, avec quelques difficultés mais... il réussit quand même. Puis il fronça les sourcils et se concentra, ravi de voir que ses ailes rentraient d'elles-même dans ses épaules. C'était réellement bizarre.

"Si possible, oui, j'aimerais bien faire quelques exercices."

Après tout, tant qu'il pouvait profiter d'Asura...

"Il y a des situations où elles disparaissent d'elles-même, ou des cas où on ne peut pas voler ? Autant savoir plutôt que se retrouver dans une situation désagréable..."

Pendant qu'il parlait, il sentait quelque chose, un léger frisson le long des épaules. Comme si petit à petit un courant d'air frais parcourait ses... ailes. Tournant la tête derrière lui, le jeune démon fronça les sourcils. Elles étaient ressorties. Il secoua la tête, dépité.

"Ca va être pratique, tiens... Ca va m'arriver souvent ?"

HRP:
 


Orgueil en d46506...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 31
Date d'inscription : 18/03/2014
Age : 24
Lieutenant de la Colère
Voir le profil de l'utilisateur




Asura
Lieutenant de la Colère
Jeu 4 Sep - 12:18
-Les ailes ne disparaissent pas tant qu'on ne le décide pas en focalisant tout son esprit sur elles. Il n'y a aucun risque qu'elles rentrent alors que tu es en train de voler. Il est déconseillé de voler en plein jour sur Terre, c'est la seule "interdiction" qu'il peut y avoir. Niveau soin, il n'y a rien de compliqué. Dix minutes de vol par jour afin d'éviter qu'elles s'engourdissent et perdent de leur force. Il faut faire attention aux braises volantes qu'on peut rencontrer dans les profondeurs des Enfers... Ca peut trouer les membranes, et ça se soigne très lentement.

Hmm... Je ne vois pas quoi...


Je suis interrompu par les ailes d'Andromalius ressortant de son dos... Mon sourire s'agrandit au fur et à mesure que je les vois se déployer à nouveau. Il secoua la tête... J'étais ravi de constater qu'il se montrait plus démonstratif qu'au début de notre rencontre. Je tapotais son épaule en évitant de me montrer trop brutal, contrôlant ma force. :

-T'inquiètes, ça le fera pendant quelques jours. Au fur et à mesure, tu reconnaîtras la sensation que tu as dans le dos avant qu'elles ne sortent puis tu la contrôleras. Ne te fais pas de soucis, beaucoup gardent leurs ailes déployées... Ceux qui les rentrent en ont des grandes et c'est difficile pour eux de se déplacer avec ou c'est qu'il y a du monde autour d'eux.

J'ouvris les miennes, les secouant comme un oiseau le fait quand il se baigne. Elles étaient basiques pour un démon, sans fioritures, sans accessoires... Elles me ressemblaient au fond. :

-Si tu veux, on peut aller s'entraîner à l'Arène.

Ma joie devait se voir sur mon visage mais qu'importe... Rencontrer de nouvelles personnes, les aider et leur apprendre leur métier ou à se connaître, c'était mon métier, ma vie, ma passion. Et en faire profiter Andromalius était un des bonheurs les plus grands que puisse m'offrir les Enfers.

HRP:
 



Asura vous tente en #16268B
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Bienvenue aux Enfers [Andromalius & Asura] - [En cours]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Bienvenue aux Enfers [Quête]
» Salut, moi c'est Hadès, seigneur des enfers, ça boume ? ~En cours de modification
» Asura Jigoku (en cours
» Bienvenue à Pierre Raymond!
» Bienvenue Laurent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Anges Gardiens :: Les Enfers :: Le Couloir de la Gourmandise :: Buffet infernal-
Sauter vers: