:: Le Monde des Humains :: Terre :: Londres Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un petit verre ? [|Libre|]

avatar
Messages : 34
Date d'inscription : 01/02/2014
Age : 21
Colère & Prudence
Voir le profil de l'utilisateur




Matthew Smith
Colère & Prudence
Mar 18 Fév - 19:11
Je poussais un soupir en me réveillant, et paressais un instant au lit. J'avais veillé tard... Deux clients étaient venu me voir pour m'acheter mes produits. J'avais organisé la rencontre, et même s'ils étaient des habitués devenu dépendant de mes drogues, je n'en restais pas moins prudent ; j'avais fait surveiller le lieu de la rencontre toute la journée. Les hommes s'étaient relayés, mais pas de flic ou de type au comportement suspect à l'horizon... La vente s'était déroulée sans encombre, et j'avais partagé équitablement la recette.

Je me levais finalement pour aller prendre mon petit déjeuner. Il était presque dix heures... Il n'était pas encore trop tard. Je prenais d'abord le temps de manger avant d'aller remplacer mon pyjama par mes vêtements, puis jetais un coup d'œil à mon portable. Pas de nouveau message... Ce qui signifiait pas encore de client. Je n'en avais pas pour ce soir, mais savait-on jamais. Un imprévu était vite arrivé...

J'occupais ma matinée avec un petit footing et une rapide douche, puis j'arrosais mes plantes avant de regarder la télévision. Distraitement, toutefois, car je réfléchissais encore à comment améliorer mes plans quant aux rencontres avec mes clients. Nous avions déjà évité tout contact avec la police grâce à ma prudence, mais je visais la perfection. Et on ne pouvait pas me le reprocher, n'est-ce pas ?

L'après-midi, je décidais de prendre à nouveau l'air. J'avais besoin d'une cigarette, et pourquoi ne pas aller boire un coup en solitaire pour fêter ma réussite ? Je ne prenais pas la peine de contacter Dean ; il n'était pas libre, m'avait-il dit la veille. Aussi sortis-je seul. Une fois en bas de chez moi, j'allumais une clope pour en tirer quelques bouffées, avant de me diriger vers le pub le plus proche.

J'allais m'asseoir au bar et commandait rapidement une boisson. Je ne venais pas souvent, mais assez pour savoir à l'avance ce que j'allais prendre... Avec un léger soupir, je me perdais dans mes pensées tout en savourant mon verre. Mais je restais alerte ; on n'était jamais trop prudent... Oui, j'étais méfiant, mais je m'efforçais de ne pas le laisser paraître. Je ne voulais pas paraître louche... Certes, j'avais un secret à cacher, mais je n'étais pas assez fou pour laisser quiconque s'en apercevoir.

Je passais une main dans mes cheveux pour chasser quelques mèches rebelles de mon front. Je songeais à mon père... J'allais bientôt recevoir une lettre de sa part, avec l'argent qu'il me devait. Il savait que s'il ne le faisait pas, je viendrais en personne pour lui hurler dessus... Peut-être s'en était-il lassé. Qui sait ? Je n'étais pas dans sa tête. Je repris une gorgée d'alcool, un léger sourire se dessinant sur mes lèvres. Non, je n'avais pas trop à me plaindre de ma vie.




Plus ? :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 293
Date d'inscription : 13/12/2013
Age : 24
Seigneur et Prince de la Colère
Voir le profil de l'utilisateur




Satan
Seigneur et Prince de la Colère
Mer 19 Fév - 13:29
Un après-midi entier à ne rien faire... Enfin ! Depuis des mois je n'attendais que ça, j'avais un moment pour moi. Si je n'étais pas la Colère incarnée, j'exploserais de joie. Au lieu de ça, je fus pris d'un long instant d'hésitation : qu'allais-je bien pouvoir faire ? Je faillis me replacer derrière mon bureau avant de secouer vivement ma tête. Non et puis quoi encore ?! On se refait pas, j'étais sur le point de retourner au travail. Il fallait que je m'éloigne de ce lieu ostentatoire... De mon bureau et des Enfers même... Et pourquoi pas le Monde des Humains ?... Cela faisait quelques années que je n'y avait pas mis les pieds. Qu'avaient-ils inventé depuis ? Allais-je tomber sur des technologies plus développées encore ?... Leur évolution éveillait ma curiosité autant qu'elle me faisait rire ; plus ils se croyaient civilisés, plus ils se laissaient aller aux pires vices.

Je laissais mes cornes disparaître petit à petit, me couvrais d'habits simple, une chemise noire, un jean sombre et un long manteau que j'appréciais particulièrement. Fixant mon miroir brisé, je me demandais où je pouvais bien aller... Je réfléchissais à ça tout en envoyant différents Oiseaux Infernaux à mes Princes.

"Lucifer, je profite d'un moment de liberté pour me détendre sur Terre. Ne t'inquiètes pas, je reviendrai avant le lever du soleil de demain. Prends soin de toi."
"Momo, je vais sur Terre. Sans doute boire un coup, je prends un Cheval du Néant donc si toi aussi t'as rien à faire..."
"Mammon, tu devrais prendre l'air de temps en temps, je vais sur Terre donc si tu veux en profiter..."
"Béelzé, si t'as un souci avec tes Damnés, je ne suis pas là cet après-midi. ...Ou si tu te fais chier tu peux aussi venir me rejoindre sur Terre."
"Mon p'tit Lévi. Ne t'inquiètes pas si je ne suis pas là aujourd'hui, ton grand Frère reviendra. Si tu as un problème hésite pas à aller voir ton Frère Lulu."

Je n'envoyais rien à Belphégor, de peur de déranger sa sieste. Les cinq messagers s'envolèrent majestueusement dans un mouvement synchronisé. Je m'éloignais pour de bon cette fois, enfourchant un Cheval du néant au hasard. Il ne se cabra même pas, il reconnut son maître... Il fila à une vitesse vertigineuse, tant que je ne vis où il me menait. Puis tout s'arrêta soudain, il me déposa dans une ruelle déserte. Dès que je descendis il s'évanouit dans un nuage noir, partant rejoindre les Enfers, sa maison. Je replaçais mes cheveux avant de rejoindre l'avenue. Des bus à deux étages, des cabines téléphoniques rouge et un panneau "Underground" pour signaler la présence de métro... :

-Ah... Londres.

Ce Cheval devait bien me connaître... J'appréciais la douce chaleur des pubs anglais. De bonnes bières dans une ambiance plutôt sage. M'enfin, ça dépendait de quel pub il s'agissait. J'en connaissais un d'ailleurs, non loin d'ici, où il y avait de l'animation sans trop être excessive. Les Humains n'y vont souvent que pour un verre... Mais moi, j'y passais beaucoup de temps, à les voir défiler, à les voir sombrer ou repartir comme si de rien n'était... En espérant qu'il soit toujours ouvert.

Les mains dans les poches, je commençais à marcher tranquillement dans les rues. J'étais toujours étonné de passer inaperçu dans la populace, me demandant comment réagiraient les mortels en apprenant qu'ils viennent de croiser l'un des Seigneurs des Enfers. Je gloussais. Certes je tenais beaucoup à ce qu'on me respecte, à ce qu'on sache où se trouvait sa place quand on s'adressait à moi... Mais être anonyme, c'était agréable aussi. Pas de lèche-botte, pas de responsabilité, pas de stress. Une masse de gens, de défauts et de qualités, qui croisait votre regard avant de baisser les yeux timidement. Ça me donnait presque envie de créer un "humain de compagnie". Mais j'avais déjà mon Bibou.

Je tourne et rentre dans le bar que je connais bien, je soupire de soulagement en voyant qu'il est ouvert. Je vais directement au comptoir. :

-Tournée générale.

Le barman est suspicieux... et c'est normal. Mais le billet de 50£ que je lui tends est authentique... authentiquement volé dans le sac à main d'une jeune femme qui s'est excusée après avoir malencontreusement rencontré mon épaule. Il finit par s'en saisir et se mit au travail. Je fus le premier servi. La pinte était magnifique à mes yeux, tant par sa couleur et sa fraîcheur. Puis je me concentrais sur les gens. Certains refusèrent la boisson offerte, d'autres levaient la main pour me remercier. Ceux-là, je leur offrais le sourire le plus faux du monde... et ils s'en contentaient.



Satan vous maudit en darkred
Plus:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 34
Date d'inscription : 01/02/2014
Age : 21
Colère & Prudence
Voir le profil de l'utilisateur




Matthew Smith
Colère & Prudence
Jeu 27 Fév - 22:16
J'arrivais peu à peu à la fin de mon verre. Allais-je en prendre un autre, ou m'arrêter là et rentrer ? Je ne savais pas trop. Je n'avais pas grand chose à faire chez moi... Peut-être irais-je chercher un livre pour m'occuper ? À moins que je ne finisse par m'acheter une console de jeux. Dean me baratinait avec tous ses jeux, mais certains semblaient intéressants. Je lui demanderai sans doute pour en essayer quelques-uns lorsque nous nous reverrions...

J'allais pour songer à nouveau comment améliorer mes plans pour être à cent pour cent sûr que nous ne nous ferions jamais attraper par les flics quand un homme vint au comptoir, non loin de moi, et payait une tournée générale. Je n'étais pas le seul à vouloir fêter quelque chose, même si j'avais choisi une voie plus solitaire. Que devais-je faire ? Accepter ? Je vidais soudain le fond de mon verre cul-sec pour pouvoir m'emparer de la pinte qu'on me tendait. Après tout, je n'étais pas pressé de rentrer...

Je me tournais vers le nouvel arrivant pour lui adresser un léger sourire, afin le remercier. Mais alors que j'allais me détourner, je me surpris à le détailler. Cela ne dura qu'un bref instant, mais je retournais aussitôt à ma bière. Cela n'avait pas été très prudent... Mais je devais bien avouer qu'il m'intriguait un peu. Il avait une présence assez... imposante. Bon, sa taille devait y être pour beaucoup, je l'admettais. Mais il y avait autre chose que son physique qui le rendait particulier... Du moins, c'était mon ressentit ; peut-être ne me faisais-je que des illusions.

J'avalais une gorgée de bière, puis sourit et tournais à nouveau les yeux vers l'homme. Il n'était pas accompagné, ou ne le semblait pas. Qu'est-ce qui pouvait bien le pousser à offrir une tournée générale ? Cela aussi m'intriguait. Restant prudent, je lui offris un nouveau sourire.

« On dirait que cette journée est remplie de bonnes surprises. Merci pour la bière. Je peux vous offrir une cigarette en remerciement ? À moins que vous ne fumiez pas. »

Tant qu'à faire, autant voir si je pouvais acquérir un nouveau client. Oh, en restant prudent, comme d'habitude, mais qui sait ? Je pouvais toujours voir pour gagner de la clientèle. Cela ne pouvait pas faire de mal à mes affaires, au contraire.




Plus ? :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 293
Date d'inscription : 13/12/2013
Age : 24
Seigneur et Prince de la Colère
Voir le profil de l'utilisateur




Satan
Seigneur et Prince de la Colère
Jeu 13 Mar - 13:16
Ne pas avoir l'air d'être ce que je suis... C'était assez compliqué au final. Pour un Démon, ce qui peut sembler étrange, j'avais du mal à jouer la comédie. J'aimais être moi-même, après tout, Lucifer m'avait bien fait. J'étais fier de ce que j'étais -je dois tenir ça de lui. Mais là où mon Sang s'adaptait aux situations, j'étais nettement moins doué. Bon je suppose que c'est amplement suffisant pour "paraître" aux yeux des humains, puisque jamais ils ne songèrent à ma véritable identité... Enfin... sauf une fois. Mais c'est une autre histoire.

Mais je savais bien qu'aux yeux des plus malins, je ne leur étais pas indifférent. Ma taille, ma couleur de peau peu commune, ma finesse, ma grâce malgré ma musculature... Je sortais du lot. Et je savais quand on m'offrait un sourire, comme celui de cet humain me proposant une cigarette qui sentait le vice à plein nez, qu'un certain lien nous unissait. Oh la curiosité humaine... comme elle était belle, elle me plaît autant qu'un Damné hurlant dans mes abîmes...

Je rendais un sourire bien plus sincère à ce jeune blondinet. Je fis glisser mes cheveux les plus longs dans mon dos d'un geste de la main tout en m'adressant à lui. :

-Eh bien je ne peux refuser votre offre. J'ai eu la bêtise d'oublier mon paquet chez moi. Mais profitons d'abord de notre verre, d'accord ?

Mon sourire s'étendit pour découvrir mes dents blanches et parfaites... Je faisais preuve de chaleur humaine. ...Bon finalement, j'étais peut-être un bon comédien. On ne peut être bon juge envers sa propre performance. J'emmenais la boisson à mes lèvres... En trois gorgée, je fis glisser la moitié de la pinte le long de mon gosier. Vraiment... Et les humains appellent ça une "pinte". Trop petit pour ma bouche infernale... Bon ça vient peut-être aussi de ma gourmandise.

Ce petit m'intriguait. Mon instinct me disait qu'il cachait bien plus qu'il voulait en montrer... Et ma curiosité me poussait à en apprendre plus, à pervertir son âme un peu plus... Ce n'était plus mon travail depuis des siècles, mais j'appréciais de temps en temps, voir quelques visages que j'avais croisé lors de mes rares escapades sur Terre, en train d'agoniser dans les différents Couloirs de mes Enfers. Voir mes petits Lieutenants réussir dans leurs Missions était toujours rassurant pour moi. Et voilà que j'imaginais le blondinet ajouté à ma collection d'âmes torturées, démembrées avec passion par mes Diables. Je retirais aussitôt cette image de mon esprit, ce serait bête de perdre le contrôle de moi-même dans un moment pareil. :

-Pour dire vrai, je ne fête rien de spécial... J'ai juste de l'argent à dépenser, j'ai vu ce bar et je me suis dis... Pourquoi pas ?

Oh douce Malédiction de la Tour de Babylone... En plus de diviser un peu plus l'humanité, tu as créé tant de langages magnifiques... C'est juste dommage que je ne me rende pas compte que je parle l'anglais.

Je finis ma bière et en commande une autre, ravissant le serveur d'un nouveau billet. Comme quoi, il n'était pas si difficile à contenter celui-là -bonjour petit avaricieux. Je me tournais vers mon nouveau camarade de beuverie afin de lui faire une proposition. :

-Laissez-moi payer vos boissons en échange de quelques cigarettes. Donnant, donnant ?

J'étais loin de risquer d'être bourré... L'alcool humain est tellement faible comparé à la spécialité démoniaque. D'ailleurs, je me demande ce qu'il se passerait si j'en faisais boire à un humain... Coma éthylique en une gorgée peut-être ?



Satan vous maudit en darkred
Plus:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 34
Date d'inscription : 01/02/2014
Age : 21
Colère & Prudence
Voir le profil de l'utilisateur




Matthew Smith
Colère & Prudence
Lun 24 Mar - 23:03
Il me sourit un peu plus sincèrement que les autres clients. J'avais attiré son attention, et peut-être son intérêt ? Je n'en étais pas sûr. De toute manière, j'allais très vite le savoir. En tout cas, son attention, j'en étais sûr, puisqu'il m'adressa la parole. Visiblement, je tombais à pic, pour la cigarette.  J'acquiesçais avec un sourire à ses paroles. Oh, ça, je ne comptais pas partir en laissant ma pinthe pleine.

Il avait déplacé ses cheveux, que je trouvais vraiment long. Enfin, cela faisait un genre... Et ça lui allait plutôt bien, je devais l'admettre. Mais il avait vraiment un physique singulier... Reconnaissable, c'était le mot qui me venait à l'esprit. Pas sûr que je le prenne comme client, finalement. Un type pareil devait passer difficilement inaperçut. Si je l'acceptais et le comptais parmi mes clients, il me faudrait être vraiment prudent... Une nouvelle piste à explorer pour améliorer mes plans. Je rangeais dans un coin de mon esprit mon interrogation sur son secret pour avoir des dents d'un blanc pareil pour me concentrer sur la situation présente... et mes préoccupations.

En tout cas, il répondait à mes questions ; la conversation était engagée. J'allais pouvoir vérifier s'il se droguait ou non. Il n'en avait pas l'air, mais peut-être en consommait-il seulement récemment ? C'était encore plus pratique s'il n'était pas expérimenté dans le domaine ; je pouvais le persuader plus facilement de tester mes produits. Je lui souris et pris quelques gorgées d'alcool – d'ailleurs, il avait une sacrée descente.

« Oh, c'est bien aussi, de boire pour boire. Je devrais le faire plus souvent. »

J'étais sincère en disant cela. Je devrais venir plus souvent boire un coup ici. Leurs cocktails étaient pas mal, et j'aimais bien leur bière. Je trouverais le temps de venir un peu plus souvent... Pour le moment, j'avais encore d'autres chats à fouetter. Le train-train quotidien, en somme, mais je viendrais peut-être traîner ici quelques fois... Qui sait, peut-être trouverais-je ici un potentiel client. Comme l'homme que j'avais sous les yeux...

Il commandait une autre bière. Eh beh, j'avais vu peu de personnes vider une pinthe aussi vite... en étant sobre. Un vrai pochtron, celui-là ! Je me demandais vaguement combien de temps mettrait-il à s'écrouler. J'hésitais entre quelques minutes et moins d'une heure. S'il était habitué à l'alcool, il mettrait sans doute un moment à se retrouver ivre... Mais descendre une pinthe aussi vite, quand même... Je souris tout de même à ses paroles, restant poli, avant de prendre une gorgée de bière. J'en étais presque à la moitié... Presque.

« Donnant-donnant. Mais je risque de me contenter de cette pinthe, j'ai déjà bu avant. »

Je n'allais pas me lancer dans un concours de beuverie... J'étais certain de perdre. Face à un trou pareil... Et je ne pouvais pas me permettre de risquer de me retrouver ivre, à étaler et crier sur tous les toits que la drogue que je vendais était l'une des meilleures de tout Londres. Oh, c'était bien ce que je pensais, mais je n'en parlais qu'à mes clients ou potentiels clients. Il serait un peu fâcheux que je dévoile tout cela au grand jour.

« D'autant que je préfère la cigarette à l'alcool. Bon, certaines substances peuvent rendre ça pire que l'ivresse, mais je préfère quand même fumer plutôt que boire. Et vous ? »

Là, nous y étions. Amener doucement la conversation là où je voulais, pour en apprendre un peu plus sur lui... et peut-être le compter parmis mes clients. Du moins, j'espérais que j'y parviendrais... Il fallait que l'autre me le permette également. Je n'allais pas me montrer insistant, loin de là... J'essayais, au contraire, d'agir le plus naturellement possible. Prudence est mère de sûreté, n'est-ce pas ?




Plus ? :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Jeu 3 Avr - 10:14
Le bruit des sirènes s'atténua au loin, rendant à la rue son calme habituel. Pourtant, tout n'était pas revenu à la normale, et Yassen s'en doutait parfaitement. Il se décida à sortir du porche où il s'était abrité, après avoir vérifié une nouvelle fois qu'il n'y avait aucun danger immédiat dans la rue, et il se mit en marche, réfléchissant à la situation.

Quelqu'un... avait dû prévenir sa cible qu'elle était... une cible, justement. Et il était attendu. Or, il n'y avait que deux personnes au monde qui avaient connaissance de son contrat. Lui-même, et son commanditaire. Il travaillait seul, alors la fuite ne pouvait pas venir de lui. Mais il n'avait pas de moyen de savoir si cette "fuite" était accidentelle ou... intentionnelle, au contraire.

Le Russe poussa un soupir, se passant une main sur le visage. Il pourrait réfléchir à tout cela plus tard, lorsqu'il serait hors de danger. Pour l'heure, il devait avant tout trouver un moyen de s'abriter et d'attendre que l'alerte passe. Il n'irait pas loin en déambulant dans les rues.

Aussi, lorsqu'il remarqua le pub, non loin, il traversa la rue, après avoir vérifié que son arme était parfaitement dissimulée. Il ne manquerait plus que cela, vu comme sa journée avait commencée... Mais normalement, il devrait pouvoir rester tranquillement au bar jusque dans la soirée, puis repartir discrètement et quitter le pays...

Le Russe poussa donc la porte, jetant un rapide regard aux gens présents dans la salle. Mais aucun ne lui parut suspect - le contraire aurait été une coïncidence assez extraordinaire, mais vu les circonstances, il préférait être prudent - et il s'approcha donc du bar pour commander.

"Une vodka. Pure."

Il ne comprendrait jamais les gens qui ajoutaient d'autres choses dans leur verre de vodka. A la limite, quelques glaçons... Enfin, il n'était pas là pour livrer une grande réflexion sur l'alcool. Il but une gorgée de son verre, se concentrant pour n'afficher aucune nervosité alors qu'une voiture de police passait non loin du pub.

Tsss, comme s'il avait besoin de cela en plus... La colère effleura son âme pendant quelques secondes lorsqu'il songea que normalement, il aurait dû avoir terminé son travail et être dans l'avion pour retourner en France et rendre visite à son frère, mais il l'étouffa immédiatement. Ce n'était pas le moment. Et ce n'était retardé que de quelques heures, voire d'un jour s'il n'avait pas de chance. Il n'avait pas de raison de s'inquiéter.

"Tsss..."

Le tueur à gages avala une grande gorgée de son verre pour être certain de se calmer. L'alcool l'apaisa effectivement, et il garda le silence en contemplant son verre presque vide, hésitant à en prendre un autre. Oh, ce n'était pas avec deux verres de vodka qu'il allait finir ivre, mais il devait tenir pendant plusieurs heures, tout de même...

Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 293
Date d'inscription : 13/12/2013
Age : 24
Seigneur et Prince de la Colère
Voir le profil de l'utilisateur




Satan
Seigneur et Prince de la Colère
Mar 15 Avr - 19:23
Bannir de son être tout ce qui faisait son être, et agir en parfait humain : mes gestes brusques, ma voix trop grave, mes yeux inquisiteurs... Tout. Cet exercice était passionnant, c'est l'un des premiers que l'on apprend aux Lieutenants. Pour beaucoup, retrouver des gestes humains était facile, j'admirais cela parfois, estomaqué par les capacités des humains à retrouver leurs instincts primaires... Mais moi, je n'étais né que de la Colère de mon Sang, c'était autre chose de se faire passer pour ce qu'on était pas. Maintenir son besoin de torturer cet humain qui respirait comme moi, qui respirait de la Haine.

Il voulait se contenter de la boisson offerte, cela m'attristait, j'avais plus de facilité à manipuler un homme sous l'emprise de l'alcool... J'allais devoir me contenter de cela. Puis il enchaîna sur la cigarette... Désignant au passage, d'autres substances... Oh je ne pus empêcher une certaine joie de s'afficher sur mes lèvres. Elles s'étirèrent dans un étrange rictus tandis que je me penchais vers mon interlocuteur. :

-Je comprends où vous voulez en venir... Puis je me calmais, retrouvant un visage plus neutre sans pour autant m'éloigner du visage du blondinet. Le tabac n'est parfois pas suffisant pour suffire à mon métabolisme plus costaud que les autres je dois l'admettre.

Ô extase... Je suis tombé sur un revendeur. Drogue n'était pas foncièrement synonyme d'Enfers aujourd'hui, mais c'était bien souvent le cas, au vu du nombres de cochonneries que certains rajoutaient aux substances pour la couper, négligeant la santé des clients, et ainsi faire plus de chiffre... Des avaricieux en puissance... Mais celui que j'avais en face de moi, il était certain qu'il était habité par de la Colère. La curiosité s'empara de moi. Quelle avait été la vie de ce simple mortel pour choisir la haine plutôt que le profit ?... Wouah qu'est-ce que je parle bien ! De plus, je voulais tester ce qu'il revendait, si la qualité était de mise, l'envie de le connaître un peu mieux serait d'autant plus forte.

Et puis quelqu'un entra dans le bar... Un autre blond, qui paraissait juste entrer, chercher quelqu'un et finalement s'installer au bar, de façon bien naturelle... Trop naturelle. Il commanda une vodka pure, je l'entendis car il était non loin de nous, mais ce que j'entendis d'autant plus fort c'était la vague de Colère qu'il envoya... Elle était d'une telle puissance. J'en appréciais chacune des subtilités pendant quelques instants, prenant toujours garde à ce qu'elles n'apparaissent pas sur mon visage avant de regarder le serveur. :

-Sa boisson est sur ma commande.

Il n'avait rien à dire, je lui avais donné assez d'argent pour lui permettre de servir au moins deux tournées. Il ne fit même pas de ticket pour la peine.

La coïncidence était magnifiquement appréciable : deux colériques entre le Seigneur des Enfers, le Maître de la Colère... Je ne pouvais rêver de mieux. Durant toute mon existence, il ne m'a pas été permis de vivre un instant aussi magique, et pourtant j'étais bien vieux ! Mais faire perdurer cet événement était délicat. Je devais mesurer leur façon d'être, maîtriser chacun de leur comportement. Cela aurait été nettement plus facile si je les connaissais bien mieux, mais ce défi m'avait été offert et je comptais bien en profiter.



Satan vous maudit en darkred
Plus:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 34
Date d'inscription : 01/02/2014
Age : 21
Colère & Prudence
Voir le profil de l'utilisateur




Matthew Smith
Colère & Prudence
Mar 17 Juin - 22:26
Étrangement, son rictus me fit froid dans le dos. Je me figeais et perdit mon sourire un instant. Il voyait où je voulais en venir ? Bordel. C'était quand même pas un flic, hein ? Dites-moi que je ne m'étais pas vendu à un flic. J'étais pourtant plus prudent que cela... Qu'est-ce qu'il m'avait pris ? Prendre le premier venu pour lui proposer de la drogue... D'accord, je n'étais pas contre gagner quelques clients, mais quand même... Je ne me suis pas vendu à un flic, hein ?

Il était toujours penché vers moi, mais sa phrase suivante me soulagea grandement, tant et si bien que je m'aperçut que j'avais retenu ma respirations. Je soupirais intérieurement. Bordel, il m'avait fait une de ces frousses ! Je sentais la colère gronder en moi. Quel débile, me faire m'inquiéter comme ça ! Lui, je lui ferais payer un peu plus cher mes produits. Pas beaucoup, je ne me risquerais pas à l'envoyer chez mes concurrents pour quelques livres de plus, mais quand même. Je ne voulais pas laisser passer ça.

Je lui offris un léger sourire en dépit de mes pensées intérieures. Je ne comprenais pas vraiment ce qu'il voulait dire par "métabolisme" – il était plus costaud que d'autres ? - mais je ne m'en préoccupais guère. J'avais bien un client potentiel sous la main... Il ne me restait plus qu'à l'apâter gentiment, et convenir d'un lieu de rendez-vous – en général, jamais le même endroit deux fois. Ma devise.

« Ça tombe bien. Des problèmes pour en trouver ? Car il se pourrait que je sache où en avoir. »

J'allais pour entamer les négociations, mais d'abord je prenais une grande gorgée de bière et en profitais pour glisser un coup d'œil autour de nous. Je n'aurais pas apprécié découvrir des oreilles qui traînaient dans les environs... Et grand bien m'en pris, puisqu'un homme vont s'asseoir non loin de nous. Je jurais intérieurement. Il ne pouvait pas s'asseoir ailleurs ? Mon interlocuteur lui offrit sa boisson – une vodka pure ? Encore un alcoolique ?- , et j'espérais que la conversation ne s'engage pas. Ou que l'autre ne fasse une seule réflexion sur une quelconque substace illicite. Le nouvel arrivant semblait tout à fait banal, mais j'étais bien trop prudent pour ne pas me méfier de lui – non, je ne suis pas paranoïaque.

Décidément, moi qui était venu là pour me détendre et me changer les idées, c'était loupé...

HRP :
 




Plus ? :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Ven 20 Juin - 18:17
Yassen haussa légèrement un sourcil en entendant quelqu'un déclarer prendre sa vodka sur sa commande. Oh, non pas que cela lui déplaise, mais... Attirer l'attention n'était pas ce qu'il préférait, pour quelque raison que ce soit, dans de telles circonstances. En tout cas, cela avait écarté son regard de son verre déjà bien entamé, puisque ses yeux bleu sombre se posèrent sur le visage de l'homme qui était intervenu.

Il le contempla pendant quelques secondes, voulant s'assurer qu'il ne le connaissait pas. N'ayant aucun souvenir de l'avoir rencontré quelque part, il s'autorisa à se détendre quelque peu, et le remercia d'un bref signe de tête. Son regard erra quelques secondes sur l'homme avec qui il était en train de boire, également, pour lui permettre la même vérification intérieure.

"Merci."

Néanmoins, rassuré, il ne l'était pas entièrement. Pas tant qu'il serait dans les environs, pas tant que le risque de se faire reconnaître serait présent. Heureusement, il avait conservé son revolver sur lui... Même si cela pourrait lui être préjudiciable dans le cas où la police arriverait jusqu'au bar et voudrait fouiller les clients...

"Et qu'est-ce qui me vaut une telle attention ?" ajouta-t-il, un accent russe léger, mais parfaitement perceptible, donnant une connotation tout à fait particulière à son anglais, parfaitement fluide par ailleurs.

Il n'avait pourtant pas une expression particulièrement engageante, et au contraire, en temps normal, les gens évitaient de lui parler. Alors se faire offrir un verre ainsi... Il n'avait qu'à espérer que ça ne soit pas quelqu'un qui l'ait reconnu. Indic de la police ou potentiel client, il s'en passerait fort bien dans les deux cas. Aussi ajouta-t-il, avec un léger signe de tête en direction de l'homme qui avait pour l'instant gardé le silence :

"Mais je vois que j'ai fait cesser votre conversation. Je ne voulais pas vous déranger, continuez, ne vous gênez pas."

Le Russe était loin d'apprécier lorsque les conversations s'arrêtaient à son approche. Cela faisait généralement naître en lui des hypothèses peu rassurantes quant aux raisons de ce silence. Et ce n'était pas le moment d'être trop retardé ; Lyov l'attendait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 293
Date d'inscription : 13/12/2013
Age : 24
Seigneur et Prince de la Colère
Voir le profil de l'utilisateur




Satan
Seigneur et Prince de la Colère
Sam 21 Juin - 13:14
J'hochais la tête vers l'arrivant quand il me remercia... Je n'avais pas les moyens d'engager la conversation et je ne comptais pas le déranger de suite. Je le surveillais du coin de l’œil... Mais la réaction de mon premier interlocuteur me surprit... Je sentais les vagues de Colère s'estomper peu à peu, remplacées par, je me doute, celle d'une Vertu. Je retiens un haut-le-cœur, c'est pas vrai... Voilà que le blondin faisait dans son froc.

J'avais l'impression d'être un mauvais mari qui a osé regarder un fessier autre que celui de sa dulcinée. Je termine ma bière en une gorgée, je souris à Vodka-man par politesse bien qu'au fin fond de mon crâne, c'était aussi une menace... T'inquiètes tu vas passer à la casserole toi aussi. Je regarde mon petit anglais tout en me demandant comment lui répondre discrètement maintenant que des oreilles étaient plus proches de nous. Le serveur pose une nouvelle boisson devant moi... Bien, je n'ai même plus besoin de demander. :

-Pour répondre à votre question, vous savez, je suis plutôt un gros client, j'ai les moyens de faire importer. Mais je n'ai rien contre la fabrication anglaise... Je suis toujours curieux de découvrir de grand cru.

Voilà, faisons croire qu'on parle vinasse... Ça passe tout seul généralement. Je n'avais pas non plus hésité à parler d'un hypothétique fortune colossale, si ça pouvait le retenir un peu plus. J'évitais autant que faire se peut de regarder l'autre blondinet, me fiant plus à mes sens pour repérer sa présence...

J'étais bercé par les deux auras colériques... Si j'avais pu fermer les yeux et m'allonger sur le comptoir, je l'aurais fait. Elles me chatouillaient jusqu'à l'intérieur, titillant mes nerfs voulant se mesurer à eux. Je retenais mon envie de massacrer ses deux Humains... Ce serait dommage qu'un tel potentiel soit gâché, et devienne simple fantôme. Non il me fallait ces deux-là dans mon Couloir !

J'allais certes un peu vite en besogne... Mais si je pouvais faire balancer leurs âmes un peu plus du côté du mal, je n'aurais pas perdu cet après-midi sur Terre.



Satan vous maudit en darkred
Plus:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 34
Date d'inscription : 01/02/2014
Age : 21
Colère & Prudence
Voir le profil de l'utilisateur




Matthew Smith
Colère & Prudence
Mer 6 Aoû - 20:58
Tiens, le nouvel arrivant avait un léger accent. Son anglais était un peu particulier, un peu étrange... Russe, peut-être ? Je ne l'avais entendu que vaguement. Étant donné que je n'avais jamais vu Blondinet dans ce bar, je ne pouvais que supposer qu'il était en voyage. Après, quant à savoir s'il vivait au Royaume-Unis ou en Russie, ou même ailleurs... Ce n'était encore que des suppositions. Mais je ne pouvais pas lui retirer la maîtrise de ma langue natale. Il avait eu l'occasion de la pratiquer bien souvent, cela s'entendait. Mais je me demandais bien avec qui il avait pu la pratiquer. Il n'avait pas l'air très prompt à engager la conversation... Et il n'avait pas une expression très engageante lorsque je l'avais aperçu.

Mon probable futur client repris notre conversation, suite aux paroles de Blondinet. Mais si je m'inquiétais un instant de sa discrétion, il changea de terme. Le vin ? Pourquoi pas. C'était une bonne idée, et je la notais dans un coin de mon esprit. Je souris et tâchait d'agir naturellement.

« Oh, je n'en doute pas. Mais croyez-moi, j'ai sans doute quelque chose qui pourra vous surprendre. On découvre toujours de nouvelles saveurs, parfois des subtilités dans le vin qui font toute la différence... »

En tout cas, j'étais aussi rassuré sur ses moyens. Je n'allais pas évoquer toutes les possibles provenances de sa fortune, je préférais me concentrer sur le résultat. En l'occurrence, cet argent se retrouvant en ma possession, et un nouveau client pour mon commerce. Autant dire que j'allais être plutôt en colère s'il s'avérait qu'il ne possédait rien et que tout cela n'était qu'un mensonge...

« Malheureusement, je n'ai rien à vous proposer ici, mais peut-être pourrions-nous convenir d'un rendez-vous. Si vous en avez le temps, je suis certain que vous ne serez pas déçu... »

J'espérais que notre conversation échappe à Blondinet... Ou du moins qu'il ne s'en mêle pas. Je n'avais aucune envie de m'attarder ici. Mais vu son air, je doutais qu'il s'intéresse à du vin... La drogue, c'était une autre histoire. Pourtant, je ne voulais pas avoir affaire à Tout-Sourire. Il pouvait sans doute se montrer désagréable, et je n'avais pas envie de vérifier cette supposition. Pas ce soir, j'étais déjà aux prises avec quelqu'un d'autre.

HRP :
 




Plus ? :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Sam 9 Aoû - 10:41
L'autre ne lui répondit pas, et Yassen se contenta donc de hausser les épaules. Qu'ils reprennent leur conversation tous les deux, cela ne le dérangeait pas le moins du monde. Il était toujours seul, de toute manière. Seul loin de tous les autres. Peut-être parce qu'il baignait dans le crime tout en refusant de lâcher la main de son frère innocent, victime, même... Dans tous les cas, cela n'avait aucune importance. Et ce n'était certainement pas le moment d'y penser. Penser à Lyov faisait diminuer sa vigilance, voire même, comme maintenant, amenait un léger sourire sur ses lèvres.

Il termina son verre d'un coup, poussant ensuite un discret soupir. Pour l'instant, tout se passait relativement bien. Si cela continuait ainsi, d'ici quelques temps, il pourrait ressortir du pub et aller prendre un avion pour la France... Sa carte d'identité falsifiée devrait tenir face aux contrôles, tant qu'il n'y avait pas de vérifications trop poussées. Donc tout allait b...

La porte s'ouvrit sur un homme en uniforme. Un policier, bien entendu. Le Russe retint un juron dans sa langue natale, son corps se crispant de manière presque imperceptible. Mais il ne doutait pas qu'ils le reconnaissent, ou du moins qu'ils le suspectent. Sans compter que s'il se décidait à fouiller... S'ils, plutôt, un deuxième policier venait d'entrer... S'ils se décidaient à fouiller toutes les personnes présentes, ils allaient trouver son revolver. Il devait donc prendre les devants...

Alors il se retourna d'un mouvement souple, tirant son arme et faisant feu deux fois. Les deux policiers n'eurent pas le temps de réagir avant que les balles ne les atteignent, l'une à la tête et l'autre dans le torse, tout près du coeur, et ils tombèrent tous les deux. Yassen ne prit pas le temps de vérifier si le second était mort, et dirigea le canon de son arme vers les deux hommes qui parlaient de vin à côté de lui.

"Un geste malheureux de la part de qui que ce soit, un seul appel, à la police ou non, et je fais sauter la cervelle de ces deux-là avec autant de facilité que je viens d'abattre les autres."

Son accent russe ressortait un peu plus alors qu'il parlait d'une voix sèche, emplie de colère. Ils n'auraient pas pu laisser ce pub tranquille ? Ne pas venir fourrer leur nez ici, et le laisser repartir tranquillement ? En plus, ils ne semblaient pas vraiment sur leurs gardes, ils avaient dû juste vouloir venir jeter un oeil, sans conviction, pour en avoir le coeur net... Aah, franchement !

Son regard bleu sombre se posa sur les deux hommes qu'il venait de prendre en otage. Il n'avait pas tellement d'autre choix que la fuite, maintenant... En espérant qu'il puisse trouver un endroit où se cacher suffisamment longtemps pour que l'alerte soit levée de nouveau... Comme s'il avait besoin de cela, en plus... Il allait devoir appeler Lyov pour le prévenir, et...

"Vous deux, dirigez-vous vers la sortie, lentement. Sauf si vous êtes fatigués de vivre. Et ne pensez même pas à tenter de m'échapper, je tire trop bien pour vous laisser la moindre chance de survie."

Sortir de cet endroit peuplé, pour commencer. Gagner une petite ruelle, plus loin, où ils ne seraient pas dérangés pour le moment. Et ensuite, il verrait ce qu'il pouvait faire pour se sortir le plus vite possible de cette situation. Il trouverait une solution, il n'en doutait pas. Pour Lyov.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 293
Date d'inscription : 13/12/2013
Age : 24
Seigneur et Prince de la Colère
Voir le profil de l'utilisateur




Satan
Seigneur et Prince de la Colère
Mar 2 Sep - 14:57
J'allais pour suivre le premier blondin, me résignant à l'idée que je ne pourrais pas avoir les deux pour aujourd'hui... Mais ma foi, un serait suffisant et celui-ci me proposait un petit plus. Mais au moment même où je me suis levé, un policier entra dans le pub, rapidement suivi par un collègue, créant une vague de Colère chez le russe, assez puissante pour faire frissonner toute mon échine. Je m'immobilisais... Ça sentait la mort imminente. Dans toute la pièce... C'était tellement beau que j'ai failli en avoir une larme à l’œil.

Il était certain que le russe savait viser... et que les deux flics étaient morts. L'odeur du sang chatouilla mes narines, les cris de panique me firent sourire. Et quand le blondinet nous visa, j'étais comme au Paradis -...c'est une façon de parler-. Je n'avais rien à craindre de l'arme entre les mains du russe. Lui par contre... J'étais ravi d'apprendre que j'allais sans doute le retrouver dans mon Couloir un de ces quatre.

Il voulait nous faire sortir... :

-Sortir ? Nous d'abord et vous ensuite ? Vous avec une arme à la main dans la rue ?... C'est plutôt vous qui êtes fatigué de vivre nan ?

Aux yeux des gens présents dans le pub, je devais paraître fou... Et c'était le cas. Qu'il abatte donc tout le monde ici. Qu'il se laisse aller à la Colère... Qu'il soit à moi. :

-Et une fois dehors, vous comptez nous attirer dans une ruelle ? Qu'est-ce qui nous empêchera de prévenir les autorités ? Vous allez nous tuer comme les deux flics ? Pourquoi devrais-je mourir ? Pour sauver les gens ici ?

Je pris une grande inspiration, m'assoit sur le tabouret et croisa les jambes d'un air nonchalant. :

-Moi, je ne bougerai pas.

Je sentais toute la salle vibrer de rage envers ma personne. Quel connard ! On aurait pu s'en sortir vivant s'il était sorti ! Des pointes d'Orgueil et de Colère... Eux qui étaient si reconnaissant que je leur paye un verre un peu plus tôt... Que j'aimais mon travail.

Il ne restait plus beaucoup d'options... Je venais de créer l'impasse idéale. Mais il restait encore un tas de facteurs inconnus qui pouvait débloquer la situation... Dans tous les cas, c'était l'un de mes deux Colériques qui allait tout changer, soit en se soumettant, soit en laissant exploser sa haine. Ce qui allait m'offrir un spectacle de toute beauté.



Satan vous maudit en darkred
Plus:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 34
Date d'inscription : 01/02/2014
Age : 21
Colère & Prudence
Voir le profil de l'utilisateur




Matthew Smith
Colère & Prudence
Jeu 20 Nov - 16:34
Bientôt, nous serions dehors à convenir d'un rendez-vous. D'ici peu de temps – quelques jours ? Ou ce soir même ? - j'allais l'avoir comme client. Je ne doutais presque pas de ma réussite. J'allais lui vendre au moins l'une des drogues que j'avais en ma possession. Et j'aurais un nouveau client.

Oui, mais voilà. Alors que mon futur client se levait et que je l'imitais, le bruit de deux coups de feu me fit sursauter. Je me figeais tout en tournant la tête vers la source du bruit tout en notant du coin de l'œil les deux flics qui s'étaient effondrés.
Fuck. ce fut tout ce qui me vint à l'esprit.

Blondinet se tenait donc là, à côté de nous, avec son pistolet qui était loin d'être un jouet. Pistolet braqué sur moi et mon client. En quelques instants, me voilà pris en otage. J'observais avec des yeux un peu écarquillés le canon de l'arme tandis que mon cerveau refusait de fonctionner pendant un moment. Me voilà dans de beaux draps...

Je me repris peu à peu et allais obtempérer sagement. D'abord, s'assurer de se retrouver en sécurité. Je n'étais pas sûr de m'en sortir vivant, mais je préférais éviter de provoquer le tueur... Autant retarder autant que possible l'inévitable, non ? Et puis, peut-être parviendrais-je à trouver un plan pour me sortir de là...

Oui, mais voilà. Mon potentiel client – dont je ne connaissais toujours pas le nom – ne sembla pas être du même avis. Sa première intervention me fit frémir, et je lui roulais de gros yeux. Même s'il n'avait pas tout à fait tort, il voulait vraiment qu'on se fasse tuer ?

Je devais bien avouer qu'il en avait dans le pantalon. Sauf que là, il jouait sa vie. Et sans doute la mienne, aussi. Je me forçais à respirer calmement : sombrer dans une colère froide envers l'imprudent ne me sortirai pas d'affaire, loin de là. Je devais me montrer prudent.


« Bouge pas si tu veux, moi, je préfère obéir sagement. J'ai pas envie de mourir bêtement, moi. »

Je gardais mon sang-froid. Ne pas craquer. Il me fallait sortir de là, et vite. Tant qu'à faire, obéir, et trouver une solution ou un compromis. Si Blondinet m'entraînait dehors, une fois seuls, je pourrais lui proposer de le sortir de ce pays sans trop d'encombres en échange de ma vie... Et tant pis pour l'autre suicidaire. Je ne mourrais pas ici. Et je comptais bien montrer à Blondinet que moi, j'étais prêt à coopérer sagement. Tant pis pour mon potentiel client, je préférais la vie à l'argent – et puis, des clients, je n'en manquerais pas, j'en étais certain.




Plus ? :
 
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Un petit verre ? [|Libre|]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Un petit verre Général ? [PV : Juri]
» Un petit oiseau, un petit poisson, ... (Libre)
» Petit verre entre amis | Magnus
» [Libre]- Takeru- Un petit Verre pour se Rafraîchir ....
» (m) Dylan o' brien - Le petit ami- libre et Négo'

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Anges Gardiens :: Le Monde des Humains :: Terre :: Londres-
Sauter vers: