AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez| .

Après la catastrophe [pv Andromalius]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Lucifer
Seigneur et Prince de l'Orgueil


Seigneur et Prince de l'Orgueil

Messages : 65
Date d'inscription : 26/01/2014

MessageSujet: Après la catastrophe [pv Andromalius] Ven 10 Juin - 8:01


Andromalius m'attendait dans mon bureau, comme je le lui avais demandé, et je refermai la porte derrière moi. Je supposais qu'il était inquiet de ce qui allait lui arriver, et je n'attendis pas avant de l'en informer, me contentant, avant, de m'avancer jusqu'à lui.

"Ne t'en fais pas, je ne vais pas te punir pour avoir suivi ton péché de cette manière. Surtout que je comprends bien ce qui te motivait, il est des choses qu'on ne souhaite montrer à personne."

Brièvement, je me demandai si ma réaction aurait été la même si ça avait été à moi qu'il avait désobéi. Clairement, non. Mais il aurait alors heurté mon Orgueil et… Je ne souhaitais à personne de le faire. Chassant cette pensée somme toute peu importante, je posai une main sur l'épaule d'Andromalius, la serrant brièvement.

"Je regrette que tu aies été dans cette situation. Léviathan n'est pas le Prince le plus facile à gérer, même s'il est cher à mon coeur."

Ce n'était pas de réelles excuses, mais cela s'en approchait tout autant que je le pouvais. Il n'y avait guère qu'envers Satan, mon propre Sang, que je pouvais m'excuser clairement sans m'en sentir humilié… Je relâchai le Sergent et m'écartai pour m'asseoir sur mon Trône, laissant échapper un mince soupir.

"Comment te sens-tu ? Pas trop ébranlé par le péché de Léviathan ? Péché qu'il n'a d'ailleurs pas eu le temps de déployer entièrement..."

Si tout allait bien et qu'il n'avait rien à me dire, il ne me resterait plus qu'à lui donner congé…



Lucifer vous méprise en firebrick.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andromalius
Général de l'Arrogance


Général de l'Arrogance

Messages : 62
Date d'inscription : 24/05/2014

MessageSujet: Re: Après la catastrophe [pv Andromalius] Dim 10 Juil - 22:55

Andromalius eut envie de tourner les talons et de partir sans plus attendre, mais se fit violence pour acquiescer lorsqu’il eut l’autorisation de Lucifer.

"Je vous remercie et y vais de suite, Seigneur Lucifer. Au revoir, Seigneur Léviathan."

La haîne qu’il ressentait pour le prince de l’envie, mêlée à l’humiliation d’avoir dû se faire aider par Lucifer, lui donnait l’impression que ces mots lui écorchaient les lèvres, mais il ne s’attarda pas. A quelques mètres des appartements qu’il venait de quitter, il prit le temps de rattacher aussi bien son masque que son cache-oeil. Il aurait même apprécié de passer par le couloir de la gourmandise, histoire d’attraper de quoi se remettre réellement, mais… Il n’allait pas faire attendre Lucifer, même si celui-ci en avait peut-être pour longtemps.

Bien sûr, lui, ce n’était pas gênant de le faire attendre, songea-t-il en s’installant dans le bureau de Lucifer, si par “attendre, droit comme un piquet, que son supérieur arrive” puisse être considéré comme s’installer. Aujourd’hui encore, il avait pu ressentir la différence entre ceux qui représentaient pleinement leur péché et lui.

Que cette différence soit notable avec les autres, en somme, ne le dérangeait pas spécialement. Mais appliquée à lui, elle était insupportable. Et dire qu’il avait tout de même une chance de se faire punir pour ce qui s’était passé…

S’il avait relativisé - chose délicate avec lui - il aurait pu estimer qu’au moins il n’avait pas dû montrer son visage à Léviathan, ce qui était une bonne chose. C’était “déjà ça”... Mais il ne voyait que la potentielle punition pour quelque chose qui, au final, n’était pas de son fait.

Lorsque Lucifer entra, il s’inclina à nouveau. Le prince était bien le seul devant qui cela ne le gênait pas trop, et surtout il avait conscience que c’était plus intelligent de ne pas trop se mette en avant, ne pas exprimer son mécontentement ou quoi que ce soit.

Malgré ce à quoi il avait essayé de se préparer, Andromalius ressentit un soulagement presque visible lorsque Lucifer lui affirma qu’il ne serait pas puni. Au fond… Peut-être que cela était dû à leurs blessures au visage, en un sens similaires. Même s’il ne savait pas pourquoi Lucifer devait porter un masque, alors que son aîné, lui, savait exactement ce qui se dissimulait derrière le sien.

"Je vous remercie, Seigneur Lucifer. J’ai conscience d’avoir mal évalué la situation."

Même s’il n’avait pas eu spécialement de manière de l’éviter, malgré ses tentatives pour se débarrasser du prince de l’envie…

Sentir soudainement la main de Lucifer sur son épaule le troubla, et il fixa un bref instant son supérieur, son émotion lisible dans son regard, avant de détourner l’oeil brusquement, les joues légèrement rouges, pour ce qu’on pouvait en voir avec son masque.

"Je… J’aurais dû le reconnaître plus rapidement."

Andromalius eut une brève hésitation avant d’avoir un soupir et de baisser l’oeil, fixant un instant ses pieds. Il ne s’était pas attendu à ce que Lucifer lui demande s’il n’était pas trop secoué par tout ça, et il s’était préparé, plutôt, à dissimuler ce qu’il ressentait à ce sujet. Et savoir qu’il n’avait eu qu’un apperçu de la puissance de Léviathan le faisait frémir…

"Je ne m’attendais pas à… ressentir ça, j’ai cru devoir faire ce qu’il voulait quand bien même je ne le voulais pas. Je dois également vous remercier d’être arrivé avant que j’y sois réellement contraint."

Pourtant… Il était évident - et douloureux - que Lucifer était intervenu pour Léviathan et ce qu’aurait pu causer la libération de son pouvoir, certainement, et non pour lui éviter une humiliation.

Le jeune démon se força à relever l’oeil vers son prince, et comme celui-ci ne semblait pas vouloir le congédier immédiatement, il y vit une opportunité de poser quelque chose qui lui tenait à coeur :

"Même… lorsque je serai général, cela ne changera pas réellement, n’est-ce pas ? Je vous suis reconnaissant d’être intervenu, même si je sais que ce n’est pas pour moi, vous n’avez pas hésité à me laisser à votre cadet parce que ça lui faisait plaisir. ", expliqua-t-il, sentant une pointe de jalousie naître en lui, majoritairement car il ne serait certainement jamais aussi bien considéré qu’un autre prince, même si celui-ci était un danger pour les Enfers. "J’ai conscience également des erreurs que j’ai commises, lors de cette entrevue avec le Seigneur Léviathan. Est-ce que vous continuerez à considérer que je ce que je veux ou je fais est insignifiant lorsque j’aurai pris du galon, Seigneur Lucifer ?"

Son coeur battait un peu plus vite, et le sergent avait conscience que cela pouvait lui coûter cher, mais… Après tout, s’il voulait montrer qu’il était digne d’être lieutenant - et général en suivant, il n’en doutait pas - il fallait qu’il y ait un réel intérêt…


Orgueil en d46506...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucifer
Seigneur et Prince de l'Orgueil


Seigneur et Prince de l'Orgueil

Messages : 65
Date d'inscription : 26/01/2014

MessageSujet: Re: Après la catastrophe [pv Andromalius] Mer 20 Juil - 14:54

Je contins un soupir à la brève description de ce qu'Andromalius avait ressenti. Pour un jeune démon comme lui...Je ne pouvais qu'avoir conscience que cela avait dû être une terrible épreuve. Le péché de Léviathan me faisait, même à moi, l'impression d'un raz-de-marée incontrôlé et destructeur… Alors pour quelqu'un de moins puissant que moi…

J'acquiesçai gravement à ses remerciements, les appréciant à leur juste valeur, car ils venaient d'un démon à l'orgueil relativement puissant, surtout par rapport à son grade actuel. Mais j'étais tout de même satisfait qu'il se décide à les faire, à reconnaître ce que j'avais fait pour lui, en somme.


"L'Envie de Léviathan est puissante, et une telle force brute ne peut qu'ébranler, tu n'as pas à avoir honte d'avoir été sur le point d'y céder."

Il releva ensuite l'oeil vers moi, et je soutins son regard. J'appréciais sa fierté qui se situait à la limite de l'impertinence, sans jamais la franchir - en tout cas avec moi. Mais qu'un démon de mon couloir ne veuille pas garder en permanence les yeux baissés, fut-ce face à un prince… Je ne pouvais qu'y être sensible.

Je ne l'invitai pas à parler, sachant très bien qu'il s'y déciderait de lui-même, et me contentai d'attendre sans bouger, ce qui, à mon sens, indiquait bien que j'étais d'accord pour discuter avec lui. Cependant, une lueur de surprise s'afficha dans mon oeil au fil de ses questions, et je dus me faire violence pour ne pas y voir des reproches cachés. Si ses phrases avaient été un peu moins bien formulées…


"Bien sûr que non," répliquai-je immédiatement, sans doute un peu sèchement.

Je mis quelques secondes à me rendre compte que j'avais laissé parler mon orgueil, vexé qu'il me pense si peu capable de faire la différence entre un sergent et un général. J'eus un soupir, fermant brièvement l'oeil le temps de m'apaiser, puis le fixai à nouveau.


"Crois-tu vraiment que je ne fasse pas la différence entre un démon situé plutôt en bas de l'échelle, et un général qui, à ce titre, est l'un des démons les plus proches de moi, les princes mis à part ?"

Je n'allais pas lui faire miroiter de devenir un jour l'égal de l'un des princes, mais, par contre, l'encourager à se surpasser pour gravir les échelons… J'eus un sourire, lui posant à nouveau la main sur l'épaule.

"Prouve-moi que tu es quelqu'un que je dois prendre en considération, Andromalius. Prouve-moi que tu mérites de faire ce que tu veux. Lorsque tu seras général, j'écouterai ce que tu auras à me dire, tu as ma parole. Tant que tu ne le seras pas...Tu resteras soumis au bon plaisir des plus puissants que toi, sans avoir voix au chapitre."

Je sentis un sourire naître sur mes lèvres et me rapprochai un peu de lui pour ajouter, d'un ton plus bas :

"Vois cela comme un défi. Je sais que tu en es capable. Montre-moi que j'ai eu raison de m'intéresser à toi…"

Je le relâchai ensuite et m'écartai un peu. J'avais vraiment hâte de voir ce qu'il parviendrait à faire, lorsque je sentais l'intensité de son péché - et ce, même alors qu'il n'était pas encore un démon… Et s'il n'arrivait pas aussi loin que je l'avais espéré… Non, vraiment, mieux valait pour lui qu'il ne me déçoive pas.

"Y a-t-il autre chose qui te déplait dans ta situation actuelle ? repris-je, d'un ton à mi-chemin entre l'avertissement et l'amusement. Ou bien autre chose que tu voudrais savoir sur ta prochaine situation. Je peux te consacrer un moment pour discuter, n'hésite pas."



Lucifer vous méprise en firebrick.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andromalius
Général de l'Arrogance


Général de l'Arrogance

Messages : 62
Date d'inscription : 24/05/2014

MessageSujet: Re: Après la catastrophe [pv Andromalius] Ven 19 Aoû - 14:01

Andromalius se crispa à la réponse sèche de son supérieur, se doutant qu’il n’aurait pas de réponse supplémentaire. Il aurait pu, dans l’absolu, songer qu’il aurait la même réaction dans un cas similaire, mais… Ce n’était pas agréable pour autant. Il garda le silence, puis baissa le regard en signe de respect.

"Non, bien sûr que non Seigneur Lucifer."

Ce n’était pas réellement une réponse, et il était parfaitement capable de remarquer qu’en répondant avec une question, à laquelle il n’y avait qu’une seule réponse viable et valable, il le bloquait. C’était un peu vexant, si Lucifer pensait qu’il n’avait pas remarqué la manoeuvre pourtant classique.

Il n’allait, de toute façon, par expliquer son point de vue. Faire une différence entre les sergents et les généraux ne signifiait pas qu’il les considérait comme autre chose que de la piétaille, après tout…

Andromalius se força à relever l’oeil vers Lucifer lorsque celui-ci lui posa la main sur l’épaule, et son visage se marqua d’une détermination butée évidente. Il y arriverait, ne serait-ce parce qu’il ne supportait pas sa situation actuelle. Il ne voulait pas être soumis à qui que ce soit. Déjà que l’idée qu’il ne puisse jamais surpasser les princes le gênait profondément...

"J’y arriverai, Seigneur Lucifer. Je vous en fais la promesse."

C’était un défi, certainement, d’y arriver plus vite qu’aucun démon ne l’avait fait encore. Certainement serait-il déçu s’il n’y arrivait pas - ou trop lentement par exemple - mais il avait confiance en lui-même. Il faudrait simplement qu’il trouve quelque chose d’exceptionnel, car il était un démon d’exception, quoi qu’en pensent les autres.

L’intervention suivante de Lucifer le fit hésiter brièvement. Il comprenait parfaitement qu’il n’avait pas à se plaindre plus, même si ce n’était pas une plainte qu’il avait émis, et réfléchit brièvement à ce qu’il pouvait vouloir savoir sur la suite. Parce qu’il y aurait une suite, c’était évident.

"Si vous me le permettez… Oui, j’aurais encore quelques questions concernant mon futur.", annonça-t-il, sachant pertinemment qu’il aurait à choisir les termes avec précision pour ne pas froisser inutilement son supérieur. "Quel a été l’ascension la plus rapide entre Sergent et Général ? J’ai commencé à travailler de manière à appréhender les différences d’organisation entre les couloirs, mais je n’ai pas encore trouvé l’information."

En écoutant la réponse de Lucifer, il nota le temps qu’il lui restait pour devenir Général. Il ne fallait pas qu’il traine, il n’aimait pas être aux ordres de n’importe qui, après tout… Mais au final, à part ça… Il n’avait pas grand chose à demander d’autre : il ne voulait pas être dépendant pour l’apprentissage, il n’appréciait pas.

"Je vous remercie. Cela me donne matière à réfléchir. Je vais donc me retirer, Seigneur Lucifer. Je viendrai vous faire mon rapport comme à mon habitude, dès que quelque chose mérite votre attention ou connaissance."

Après s’être incliné - le minimum pour être poli, plus aurait été servile - le jeune démon s’éclipsa, soulagé de rentrer enfin dans sa chambre. Il se laissa tomber sur le lit et retira le masque et le bandeau qu’il portait, glissant ses mains gantées sur la partie abîmée de son visage. La peau était plus sensible, et il soupira de soulagement de n’avoir eu à se montrer entièrement à personne ce jour là. Et pourtant, il se sentait encore ébranlé du pouvoir de Léviathan…


Orgueil en d46506...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Après la catastrophe [pv Andromalius]

Revenir en haut Aller en bas

Après la catastrophe [pv Andromalius]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Les Américains ne pourront pas changer la donne à Cuba après Castro.
» Catastrophe naturelle en perspective a Petion-Ville
» Reflexions de Castro sur la catastrophe du 12 janvier, émouvant hommage à Haiti
» Perte des points en dextérité après Up
» Le rôle du Canada dans l’Haïti de l’après-Aristide :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Anges Gardiens :: Les Enfers :: Le Couloir de l'Orgueil :: Trône de Lucifer-