:: Gestion :: Fiches de Présentation :: Fiches Validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Céline Guihlem

avatar
Messages : 1
Date d'inscription : 03/02/2015
Orgueil & Charité
Voir le profil de l'utilisateur




Céline Guilhem
Orgueil & Charité
Mer 4 Nov - 12:17


Présentation de Céline Guilhem

Terre



Données identitaires :

Nom : Guilhem
Prénom : Céline
Age : 34 ans
Sexe : Femme ♥
Orientation sexuelle : Hétéro, bien sûr.
Ville : Vienne (France)
Profession :  Maire


Description Physique


Physiquement, Céline n'a rien d'extraordinaire. Un peu petite, puisqu'elle ne mesure qu'1m58, elle a l'habitude de porter des talons pour gagner quelques centimètres. En effet, elle n'apprécie que peu de devoir lever la tête pour regarder les gens à qui elle parle et, parfois, elle se dit qu'elle aurait préféré être plus grande que ce qu'elle est. Au moins est-elle satisfaite de sa corpulence, mince sans atteindre des extrêmes.

De manière générale, Céline est quelqu'un qui prend grand soin de son corps et de l'entretien de celui-ci, à la fois du point de vue de la santé que de l'esthétique. Sans y passer non plus des heures par jour - elle n'a pas le temps pour cela - elle aime se sentir bien dans son corps. Pour cela, elle fait attention à son alimentation, à avoir des activités physiques régulières et apprécie de porter un peu de maquillage et de bijoux.

Fort logiquement, elle accorde également de l'attention à ses vêtements. Avec une affection particulière pour les robes avec un certain décolleté, pour que les tissus ne gênent pas ses colliers, elle appréhende souvent l'arrivée de l'hiver, qui l'oblige à adopter des vêtements davantage couvrants. Au niveau des bijoux, elle porte surtout des colliers et des boucles d'oreilles, même s'il lui arrive d'avoir des bracelets et, bien plus rarement, quelques bagues.

Elle a toujours regretté de ne pas avoir hérité des yeux verts de sa mère, et que les siens ne soient que bleus. Elle a coutume de dire qu'il n'aurait plus manqué qu'elle se retrouve avec une chevelure blonde pour être une banale femme blonde aux yeux bleus et que personne ne prête attention à elle. Mais, pour son plus grand plaisir, ses cheveux sont d'un roux lumineux. Elle aime les porter longs, ce qui fait que, détachés, ils tombent jusqu'à ses fesses. Ils ont tendance à onduler lorsque le temps est humide, ce qu'elle n'apprécie pas tellement : elle a donc tendance, les jours de pluie, à les attacher pour limiter cet effet.

Description Mentale


Depuis que Céline est enfant, ses parents lui ont répété maintes et maintes fois que sa détermination la mènerait loin et lui permettrait d'avancer dans la vie. Et, effectivement, il s'agit sans doute de ce qui caractérise le mieux la jeune femme. Quels que soient les obstacles, elle ne se laissera pas démonter et continuera à avancer. Pourtant, ce qui lui permet une telle opiniâtreté n'est pas tant de l'espoir qu'une grande confiance en elle, l'assurance qu'elle est assez forte et douée pour parvenir à son but.

Vous l'aurez compris, Céline n'est pas quelqu'un d'humble ou d'hésitant. Elle sait ce qu'elle veut, où elle va,et ce dont elle est capable. Il lui arrive d'ailleurs souvent de citer un extrait d'une pièce de Koltès à ce sujet : « Si j'ai quelque faiblesse pour l'arrogance, je hais l'humilité, chez moi et chez les autres. » Il va sans dire que son choix de citer cet auteur en particulier ne vient pas uniquement du fait qu'elle l'apprécie, mais également qu'il ne s'agit pas de quelqu'un de très connu du grand public, ce qui lui permet de marquer sa différence.

Cette assurance arrogante se double d'une grande ambition. Elle se sait capable de grandes choses, et ne lésinera pas sur les efforts à faire pour y parvenir. Elle ne lâchera pas prise à mi-chemin, et fera ce qui est nécessaire pour réaliser son rêve, un jour... Et le plus tôt possible serait le mieux, même si la patience ne lui est pas inconnue. A ses yeux, toutefois, il y a une différence entre la patience et la passivité.

Cependant, contre toute attente, Céline n'est pas quelqu'un de méprisant envers les autres, même ceux qu'elle juge en dessous d'elle. En effet, dans son esprit, ce ne sont pas les autres qui sont mauvais ou méprisables, c'est elle qui est meilleure qu'eux. Il s'agit d'une gradation du bon au meilleur, et non pas du mauvais au bon. Attention, il y a bien des gens qu'elle juge stupide, inintéressants ou méprisables, mais il s'agit de jugements individuels, et non pas d'une opinion sur le reste de l'humanité.

En effet, dans l'absolu, Céline est plutôt bien disposée envers son prochain. Elle s'est engagée en politique dans l'idée de défendre ceux qui en ont besoin et qui peinent à avoir droit à la parole, tous les exclus, les discriminés et, plus généralement, tous ceux qui ne vivent pas dans de bonnes conditions. Elle ne rechigne presque jamais à aider quelqu'un si elle le peut, et à donner l'exemple dans ce domaine. Elle fait de nombreux dons à des associations caritatives et, lorsqu'elle a le temps, va même donner de sa personne pour les aider, lors d'occasions particulières. Cependant, même si son engagement est sincère, le fait que cela lui donne une bonne image auprès des autres et fait croître sa popularité n'est pas non plus à négliger.

Sa plus grande peur est d'ailleurs de se retrouver rejetée par tous, oubliée et mise à l'écart, là où elle ne pourra plus aider qui que ce soit. Durant son adolescence, cela l'a poussée à se conformer à outrance à ce que l'on attendait d'elle, et il lui fallut un moment pour se rendre compte que cela ne faisait que la faire se fondre dans la masse... et bien des années encore pour réussir à s'affirmer sans avoir crainte de marquer son désaccord lorsqu'il y avait lieu de le faire.

Histoire


L'enfance de Céline fut avant tout une période paisible et heureuse, et il n'y a pas grand chose à dire sur les premières années de sa vie. Ses parents, sans être outrancièrement riches, étaient relativement aisés, et la famille ne manquait de rien. Sa mère Agnès, ne travaillant pas, pouvait s'occuper d'elle au quotidien, ce qui n'était pas le cas de son père Thomas. Celui-ci avait un bon poste dans une grande entreprise, et n'était guère présent que pendant les week-ends et lors de ses congés payés. Le soir, il était généralement trop fatigué pour s'occuper de son enfant.

Mais il restait présent dans la vie de sa fille, qui aimait beaucoup les moments qu'ils passaient tous les trois, en famille. C'est ainsi que s'écoulèrent les premières années de sa vie, entre la maison et, ensuite, l'école privée où elle fut placée. Ce fut à son entrée au collège - ou dans l'adolescence, mais les deux coïncidèrent plus ou moins - que les choses commencèrent à se gâter.

A force de vouloir aider ses camarades lorsqu'ils en avaient besoin, certains commencèrent à l'accuser de faire son intéressante, de chercher à se faire aimer de tout le monde comme ça parce qu'elle n'avait aucun autre moyen qu'on s'intéresse à elle. Si, au début, elle parvint à ne pas prendre garde à ce qu'ils disaient, ce discours fut peu à peu repris par la majorité de sa classe, et elle se retrouva relativement isolée.

Elle se replia sur elle-même et tâcha de se faire oublier, ce qui fonctionna un peu trop bien, ou du moins pas comme elle l'aurait espéré. Les quelques amis qu'elle avait se désintéressèrent d'elle et, si les moqueries des autres se firent moins fréquentes, ils ne lui adressaient toujours pas la parole pour autre chose. Pourtant, elle n'osait pas se plaindre à qui que ce soit de ce qu'elle vivait. Qu'aurait-elle pu dire ? "Les autres ils sont méchants avec moi ?"

Sa scolarité au collège se déroula donc ainsi, et ce ne fut qu'au cours du lycée, alors qu'elle se faisait moins embêter, qu'elle réalisa, progressivement, qu'à force de tout faire pour être comme les autres, sans rien qui la distingue... Personne ne s'intéressait à elle, et cela ne résolvait rien. Pourtant, cette habitude était tellement ancrée en elle qu'elle peinait à s'en défaire, se retrouvant toujours à rentrer dans le rang par réflexe.

Et tout ça pourquoi ? Parce qu'elle rendait service à ceux qui en avaient besoin. C'est pourquoi elle ne devait pas arrêter. Il y avait toujours des gens qui avaient besoin d'aide, qui ne s'en sortaient pas, et si personne ne s'occupait d'eux, la situation ne s'améliorerait pas, loin de là, même. Elle allait leur montrer, à tous, qu'elle n'était pas n'importe qui, qu'elle méritait qu'on s'intéresse à elle, et pour autre chose que se moquer d'elle !

Elle se mit donc à travailler d'arrache-pied, plus qu'elle ne l'avait jamais fait, pour réussir le concours d'entrée à l'Institut de Sciences politiques de Lyon. Heureusement, ses parents la soutenaient totalement, heureux de la voir s'investir autant dans un projet. A force de travail et d'obstination, elle finit par atteindre son objectif, et y poursuivit ses études jusqu'au master.

En parallèle de son cursus, elle avait commencé à militer elle-même, intégrant un parti : le Parti Socialiste. Si elle voulait faire changer les choses et assouvir son ambition, elle ne pouvait pas se permettre de rentrer dans un petit parti, après tout. Le choix avait donc été rapide pour elle, puisqu'elle tenait à parler pour les plus pauvres, ceux qui avaient besoin de quelqu'un comme elle pour les défendre.

Les années suivantes furent relativement difficiles pour elle, puisqu'elle oeuvrait, peu à peu, à se faire une place au sein de ce parti, en dépit de la rude concurrence. Mais elle s'y appliqua avec la même énergie qu'auparavant, ne reculant devant rien pour parvenir à progresser dans la hiérarchie et acquérir notoriété et crédibilité. Elle était assez restée dans l'ombre des autres pour ne pas vouloir continuer.

Son engagement quotidien auprès des associations caritatives lui assurait une bonne popularité dans la base du parti, ainsi que dans les médias. Cela l'aida, certainement, à gravir rapidement les marches et, bientôt, elle réussit à être en tête de liste pour les élections municipales, à Vienne. La campagne fut éprouvante pour elle, et elle en ressortit complètement épuisée, mais victorieuse. Sa liste était arrivée en tête au deuxième tour.

Cela fait à présent plus d'un an et demi qu'elle a été élue maire, et elle s'applique à garder, autant qu'elle le peut, un équilibre entre ses promesses de campagne et ce que son parti la souhaite voir faire. Elle n'en oublie pas pour autant son ambition et continue à travailler pour attirer l'attention sur elle de manière positive, confiante en l'avenir.

Derrière votre écran...


Je veux en savoir plus sur toi !

Prénom / Surnom : Loupiotte !
Age : 23 ans
Expériences RP : … Beaucoup. Voilà.
Comment avez-vous trouvé ce forum ? : Saphiel, Lucifer ♥
Code réglementaire : VALIDE
Satanichou, tu pourras enlever l'ancienne fiche de Lucia, s'il-te-plaiiiit ?
-t'inquiètes Catherine, j'assure !-




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 62
Date d'inscription : 24/05/2014
Général de l'Arrogance
Voir le profil de l'utilisateur




Andromalius
Général de l'Arrogance
Mer 4 Nov - 12:53
Bienvenue !

.... Sataaaaan, elle poste une fiche à valider, mais elle est déjà validée, c'est bizarre T_T


Orgueil en d46506...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 75
Date d'inscription : 04/12/2013
Séraphin de Charité
Voir le profil de l'utilisateur




Messiel
Séraphin de Charité
Jeu 5 Nov - 15:39
C'est la Magie des Anges ma petite Compote... Bwahahaha (ce rire diabolique ne va pas avec Messiel, mais passons, j'ai la flemme de changer de compte XD)

Bref, personnalité très bien étudiée, moi j'ai hâte de voir ce que ça va donner ! Eeeet hop, c'est validé !



Messiel vous rassure en midnightblue
Plus:
 
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Céline Guihlem
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» la fiche de Méline Laura
» Aëline
» Education féline
» Virginie vient raconter ce qu'elle a vu au bar (pv Céline)
» Virginie passe Chez Céline

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Anges Gardiens :: Gestion :: Fiches de Présentation :: Fiches Validées-
Sauter vers: