:: Les Enfers :: Le Couloir de l'Orgueil Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quiproquo dangereux [PV Lévichou]

avatar
Messages : 62
Date d'inscription : 24/05/2014
Général de l'Arrogance
Voir le profil de l'utilisateur




Andromalius
Général de l'Arrogance
Sam 16 Aoû - 18:07

Cela ne faisait pas longtemps qu'Andromalius était devenu Sergent. Un mois, tout au plus. Il commençait à comprendre ce qu'il devait faire, à le comprendre même plutôt bien. Et... il aimait ça. Remettre les diables à leur place, avec toute la cruauté nécessaire. Chercher, parmi les immondices des damnés, une perle rare qui saurait être à la hauteur de leur couloir. Leur couloir. Il n'avait pas fallu longtemps pour qu'il repère un damné, mais il avait attendu. Ne pas se précipiter pour faire lèche-botte. Il ne voulait pas faire croire à Lucifer qu'il se pressait, qu'il faisait mal son travail. Il voulait être rapide et aller loin, mais pas.. bâcler.

Et il avait été récompensé. Son damné allait passer démon, d'ici quelques instants. Il avait visé juste. Et il en était pleinement satisfait. Il savait surtout que Lucifer aussi en était satisfait. Il allait grimper les échelons. Il allait...

Un jeune démon - à la taille de ses cornes - était arrivé dans son angle mort, son oeil absent, et tous deux étaient rentrés l'un dans l'autre. Et Andromalius eut beau, par réflexe, sortir ses ailes pour essayer d'amortir sa chute, il se retrouva, comme le jeune homme, sur les fesses.

"Tu ne pourrais pas faire attention !", s'énerva-t-il.

Le sergent fixa le démon, les sourcils froncés. Oh, bien sûr, l'autre avait un bandeau sur les yeux. Mais ça n'était pas une raison. Quand on y voyait rien, on ne courait pas dans les couloirs, quand même ! Lui, il faisait attention avec son champ de vision réduit. Il se releva et soupira, se concentrant pour ranger ses ailes. Il n'était pas encore... Parfaitement maître d'elles. Puis, malgré tout, parce qu'il était bien élevé, il tendit la main à son cadet pour l'aider à se relever.

"Tu n'as rien ?"

Parce qu'il ne manquerait plus qu'il se soit fait mal en rentrant dans le sergent, tiens. Puis lorsque l'aveugle fut relevé, Andromalius croisa les bras sur son torse.

"Tu devrais réellement faire attention à où tu vas, avec ce bandeau. Tu aurais pu rentrer dans le Seigneur Lucifer, il n'aurait réellement pas apprécié."


Orgueil en d46506...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 15
Date d'inscription : 09/06/2014
Prince de l'Envie
Voir le profil de l'utilisateur




Léviathan
Prince de l'Envie
Sam 30 Aoû - 17:15
Balançant mes jambes sur mon siège, je poussais un long soupir avant de me décider à me lever. Je m'ennuyais, alors je n'avais qu'à aller voir Lucifer, lui finirait bien par trouver de quoi m'occuper. Et puis... Je voulais le voir, de toute façon, cela faisait longtemps que je n'avais pas passé un long moment avec lui...
Je quittais donc rapidement mon bureau pour traverser mon couloir, me rendant dans celui de l'orgueil avec un large sourire. J'allais le surprendre, tiens. Essayer de rentrer en douce dans son bureau pour lui sauter au cou.  Et cette fois, j'étais persuadé d'y arriver.
Je finirais par le surprendre !!

Plongé dans mes pensées, réfléchissant à la meilleure manière d'entrer dans son bureau sans qu'il ne me voit, je ne fis pas vraiment attention à ce qui se trouvait autour de moi. Après tout, ils savaient qui j'étais, et n'allaient pas se risquer à me bouscul...

- Ah !

Mes fesses atterrirent durement sur le sol, et je poussais un petit couinement de douleur. Qu'est-ce qu'il venait de se passer..? Je relevais la tête pour tomber face à un démon... tombé à terre, tout comme moi. Je le regardais se relever, et pris sa main lorsqu'il m'aida à faire de même... Mais ces paroles ne me plaisaient pas vraiment.
Il ne m'avait vraiment pas reconnu ? Sérieusement ?
Bon, cela faisait un moment que je n'étais pas passé dans le Couloir de l'Orgueil, mais quand même... Comment pouvait-on ne pas me connaître, moi ? Je me contentais donc de gonfler légèrement les joues, bien décidé cependant à jouer un peu le jeu.
Autant s'amuser un peu...

- Je vais bien. dis-je finalement après un long silence, m'époussetant consciencieusement avant de relever le regard vers son visage.

- Je... cherche le bureau de L.. du Seigneur Lucifer, en fait... dis-je doucement, me reprenant de justesse pour annoncer le titre du Prince de l'Orgueil. Mais je ne le trouve pas, je ne sais pas comment m'y rendre... Vous pourriez m'y accompagner ?

J'avais pris une petite voix un peu perdue, comme si j'étais désolé de déranger, et me passa une main dans les cheveux avant de baisser le regard.

Bon, il pouvait toujours se gratter pour que je m'excuse de l'avoir bousculé. Il n'avait qu'à ne pas être sur mon passage, hein, il ne fallait pas pousser, non plus.
Déjà que je le vouvoyais pour paraître plus faible...

Mais sa réaction lorsqu'il apprendra qui je suis sera sans doute superbe.
J'avais vraiment hâte de pouvoir sauter sur les genoux de Lucifer !


Code couleur : #003333
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 62
Date d'inscription : 24/05/2014
Général de l'Arrogance
Voir le profil de l'utilisateur




Andromalius
Général de l'Arrogance
Lun 1 Sep - 20:41
Au fond, ce n'était qu'un jeune démon, aveugle... Muet, peut-être, vu qu'il ne parlait pas non plus ? En tout cas, il n'était pas sourd, car il avait gonflé les joues lorsque je lui demandais s'il allait bien. Allons bon, même pour un orgueilleux, il fallait reconnaître lorsqu'on était en tord, pourtant. Et comme ce n'était pas Andromalius, à son sens...

Il était étrange de voir comme le jeune aveugle semblait bien se repérer, malgré son bandeau. En tout cas, c'est ce que l'orgueilleux remarqua lorsque son cadet - il en était persuadé - leva le "regard" vers lui. Il cherchait Lucifer et ne savait pas où le trouver ? Bien... Andromalius roula l'oeil. Ce n'était pas réellement son genre, avant, d'aider les autres. Mais Asura lui avait appris que les démons étaient une sorte de... famille. Alors il fallait bien faire quelques efforts...

"Oui, je sais où est le bureau du Seigneur Lucifer, je viens de le quitter. Je vais t'y accompagner. Viens."

Il l'attrapa par la main, peut-être un peu par réflexe. C'était comme... Guider un enfant. Voilà, il aidait un jeune démon à s'y retrouver. Tout en marchant dans les couloirs, il se mit à parler. Il avait bien remarqué la bourde qu'avait failli faire le plus jeune. "Lu" pour "Lucifer". Lui aussi s'était fait avoir, une seule fois. La remontrance lui avait laissé un souvenir amer, bien qu'elle ne soit pas physiquement douloureuse. Il détestait son état de démon "de bas étage", et s'était décidé à monter les échelons le plus rapidement possible...

"Au fait, pense à l'appeler "Seigneur Lucifer", ou "Prince Lucifer", comme il se doit. Je ne t'ai jamais vu dans ce couloir, mais si tu lui manques de respect, il n'hésitera pas à te le faire remarquer."

Un conseil pour un plus jeune. Il payait sa dette, indirectement, envers Asura.. Il avait oublié de se présenter, avec tout ça. Andromalius secoua la tête par rapport à cet oubli.

"Je suis Andromalius, sergent de l'orgueil pour l'instant.", se présenta-t-il tout en marchant.

Lorsqu'il fut devant la porte du Seigneur Lucifer, il fit un signe au plus jeune pour lui dire d'attendre. Il n'avait pas envie qu'une bourde de l'aveugle lui retombe dessus... Il frappa, attendit qu'on leur donne l'entrée et s'inclina légèrement, la main du plus jeune toujours dans la sienne. Il tira même sur celle-ci, légèrement, pour que son cadet suive le mouvement.

"Seigneur Lucifer ? Ce jeune démon souhaitait vous voir...", expliqua-t-il une fois qu'il fut redressé.


Orgueil en d46506...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 15
Date d'inscription : 09/06/2014
Prince de l'Envie
Voir le profil de l'utilisateur




Léviathan
Prince de l'Envie
Sam 13 Sep - 16:04

Je frémis profondément lorsque la main du démon enserra la mienne. Alors il me pensait réellement aveugle ? Et il voulait m'emmener voir Lucifer... Bon, cela m'arrangeais, donc... surtout que j'allais sans doute m'amuser follement lorsque le démon comprendra qui il était en train de tenir la main à l'un des Princes... Ah, ces jeunes...

Je le suivais donc docilement, hochant légèrement la tête à sa remontrance. Oh, alors il avait compris que j'avais presque omis le titre de Lucifer..? Bon, il me faisait la remontrance, sans chercher plus loin. Comme si les démons de bas-étage ne savaient pas que les Princes avaient un titre... Enfin, je savais que nous n'allions pas tarder à arriver, alors...

- Enchanté... dis-je doucement lorsqu'il se présenta.

Je ne fis pourtant pas de même, puisque nous étions arrivés devant la porte. Et puis, révéler le pot-aux-roses maintenant n'aurait pas été drôle du tout... Autant attendre encore quelques minutes.
Je le laissais donc frapper à la porte et attendre qu'on lui dise d'entrer, tâchant de retenir mon sourire.
Je m'amusais follement, je ne devais pas tout faire raté maintenant. Cela se jouait à quelques secondes prêt...
Je le laissais s'incliner, souriant largement à Lucifer quand je fut certain qu'Andromalius ne me regardait pas. Oh, que c'était jouissif ! Je n'attendis cependant pas que Lucifer reprenne la parole pour lâcher la main du sergent et me diriger vers lui, sautant souplement par dessus le bureau pour atterrir à moitié sur ses genoux en éclatant de rire.

- Lucifer ! Tu as vu ? Il ne me connait pas !! dis-je avec un sourire, avant de tourner la tête vers Andromalius, la joie et la moquerie se lisant sur mon visage alors que je me blottissais contre le démon.

- En fait, il m'a rentré dedans, tout à l'heure. C'est comme ça que je l'ai rencontré. Je crois qu'il me prend pour un démon plus faible que lui.


Code couleur : #003333
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 65
Date d'inscription : 26/01/2014
Seigneur et Prince de l'Orgueil
Voir le profil de l'utilisateur




Lucifer
Seigneur et Prince de l'Orgueil
Ven 26 Sep - 20:28
Parfois, je me demande...
Je me demande si m'abrutir de travail et de projets
N'est pas qu'une manière d'empêcher
Mon esprit de se pencher sur moi-même...

Lorsque j'entendis frapper à la porte, je relevai le regard des papiers que j'étudiais depuis le départ d'Andromalius et donnai l'autorisation d'entrer. Une légère surprise apparut dans mon regard en voyant entrer le démon avec qui je venais de parler, accompagné de Léviathan... Et tenant ce dernier par la main. Le sourire que le jeune prince m'adressa me fournit le premier mot de l'énigme.

Je gardai donc le silence tandis que mon Sergent s'inclinait devant moi, un vague amusement gagnant le sourire qui errait sur mes lèvres. Oh, je comprenais qu'Andromalius ait pu se tromper, même si... Ne pas se renseigner sur les autres Princes infernaux pour pouvoir les reconnaître était une faute, un manque de prévoyance, à mes yeux.

Avant que je n'aie le temps de parler, Léviathan sautait par dessus le bureau pour m'atterrir sur les genoux, à peu de choses près. Je passai un bras dans son dos pour le rattraper et l'attirer contre mon torse, n'ayant pas envie qu'il tombe en arrière et se cogne au meuble.

"J'ai vu, effectivement. Et je vois effectivement que cela t'a beaucoup amusé... Ai-je tort ?"

Je passai brièvement ma main dans les cheveux du démon, entre ses cornes, avant de relever le regard vers Andromalius, fixant mon oeil unique sur lui.

"Si j'ai bien compris, donc... Andromalius, tu n'as pas reconnu Léviathan, le Prince de l'Envie ?"

Ma voix n'était pourtant pas trop sévère alors que je lui posais cette question. Il avait amusé Léviathan, aussi ne risquais-je pas de lui en vouloir. Il avait de la chance, en un sens. S'il lui avait déplu en le bousculant, j'aurais été beaucoup moins indulgent... C'était le cas de le dire.

Mon petit Prince, mon beau Sergent...
Est-ce qu'à l'avenir, vous allez vous adorer...
Vous éviter l'un l'autre avec soin,
Ou jouer au chat et à la souris ?



Lucifer vous méprise en firebrick.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 62
Date d'inscription : 24/05/2014
Général de l'Arrogance
Voir le profil de l'utilisateur




Andromalius
Général de l'Arrogance
Sam 27 Sep - 19:48
Le jeune démon ne s'était pas présenté, mais ce n'était pas si grave. Andromalius savait qu'au départ, ce n'était pas facile. Et bientôt, le jeune démon ne serait plus son problème : il aurait fait sa BA, et n'aurait plus à s'en soucier. .. Sa BA ? Quelle idée. Il était un démon : il déplaçait le problème sur quelqu'un d'autre, voilà tout.

Avec la politesse et le respect que leur imposait leur différence de rang, Andromalius s'inclina et présenta le motif de sa requête. Et il sentit le jeune démon qui lui tenait la main glisser de celle-ci, avec vélocité, sans qu'il ait le temps de le rattraper. Il le suivit du regard, avec une certaine horreur, pour le voir sauter par dessus le bureau et... Tomber sur les genoux de Lucifer ? Avait-il perdu l'esprit ?

Aux paroles du "jeune démon", Andromalius se figea, serra légèrement les poings. Si son visage n'avait pas été couvert, pas son masque et son cache-oeil, nul doute que la rage aurait été visible sur ses traits. Nul doute non plus qu'il s'était fait abuser par celui qu'il avait voulu aider. Il ne dit rien à l'échange des deux, pâlissant cependant, d'un mélange de rage - c'était l'autre qui lui était rentré dedans, en arrivant du côté où il ne voyait rien, pas lui ! - de peur et d'inquiétude.

Les deux derniers furent prédominants lorsque Lucifer reprit la parole, railleurs, lui demandant s'il n'avait pas reconnu Léviathan... Le fait d'être pris en faute - il ne l'avait effectivement pas reconnu, incapable de coller la description qu'on lui en avait faite, même si le physique collait, avec ce petit être turbulent - et d'avoir traité le Prince de l'envie comme un enfant... Cela lui apprendrait à être gentil, tiens !

Pourtant, lorsqu'il s'inclina, il était raide de colère. C'était facile de se moquer de plus faible que soi...

"En effet, Seigneur Lucifer. Je vous présente mes excuses pour cette erreur."

Il laissa passer un instant, serrant les poings avant de se décider. Autant il acceptait sans mal de faire des excuses à Lucifer, car il aurait dû reconnaître l'autre démon, autant en faire à Léviathan... Mais il préférait encore faire des excuses avant qu'on le force à en faire, mais cela lui écorchait la bouche.

"Et je vous prie de m'excuser, Seigneur Léviathan. J'aurais dû être plus attentif."

Le jeune démon se redressa, oblitérant totalement Léviathan pour ne se tourner que vers Lucifer.

"Puis-je vous être d'une quelconque utilité, Seigneur Lucifer, ou puis-je me retirer ?"


Orgueil en d46506...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 15
Date d'inscription : 09/06/2014
Prince de l'Envie
Voir le profil de l'utilisateur




Léviathan
Prince de l'Envie
Jeu 30 Oct - 10:21
J'éclatai de rire aux paroles de Lucifer, me blottissant contre lui, heureux.

- Aaah ça oui, j'ai adoré ! Il faut dire que je ne connais pas beaucoup de démons qui ne me connaissent pas ! Dis-je avec un large sourire, avant de tourner la tête vers le Sergent en question, appréciant la caresse du Prince de l'Orgueil. Et puis, les orgueilleux sont sans doute les plus amusants à embêter. Et tu sais que j'adore embêter les autres, lorsque je m'ennuie. Enfin, au départ, je ne pensais pas aller l'embêter lui, spécialement. Je voulais essayer de rentrer dans ton bureau sans que tu ne le vois... Pour te faire une surprise, tu vois ? Mais on s'est bousculé dans le couloir, et j'ai voulu jouer un peu... Oh là là, tu as vu sa tête !?

Je souris largement en direction du Sergent, avant de glousser légèrement en voyant qu'il essayait sans doute de faire abstraction de ma présence. Risquerait-il, sinon, de me sauter au cou ? Je me doutais qu'il n'avais pas apprécié le tour que je venais de lui jouer... Je poussai cependant un petit ricanement à ses excuses, les chassant d'un geste de la main.

- Oh, je préfère cent fois te voir te comporter ainsi avec moi, plutôt que de t'être directement confondu en excuses en sachant qui je suis, de peur de représailles. Au moins, cela m'a permis de m'amuser. Et cela me donne envie de recommencer ! Oh ça oui !

Le sourire que j'arborai ne quitta pas mon visage lorsque le jeune démon demanda à Lucifer s'il pouvait se retirer, et je quittai les genoux de mon Père pour m'approcher de lui et prendre sa main dans la sienne.

- Moi, j'ai quelque chose à te demander ! Peux-tu me raccompagner jusqu'à mon couloir, Andromalius ? J'ai envie d'être avoir toi encore un moment ! Ou alors tu peux me faire visiter ton couloir, me montrer le travail que tu fais ! Je veux tout savoir sur toi !


Code couleur : #003333
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 65
Date d'inscription : 26/01/2014
Seigneur et Prince de l'Orgueil
Voir le profil de l'utilisateur




Lucifer
Seigneur et Prince de l'Orgueil
Sam 15 Nov - 9:44
Pauvre, pauvre Orgueilleux...
Tu as attiré l'attention de l'Envie,
Ses yeux masqués se sont tournés vers toi.
Qui sait lorsqu'elle te libérera ?

Les réactions respectives d'Andromalius et de Léviathan amenèrent un vague sourire sur mes lèvres. Voir mon plus jeune Frère heureux ainsi me faisait plaisir, et le fait que ce soit aux dépends de mon nouveau subordonné ne m'importait pas. Tant que Léviathan riait et souriait - et qu'il n'y avait pas de conséquence grave, bien sûr - le reste n'avait pas d'importance.

"Cela te ressemble bien, Léviathan. Il faudra donc que je surveille la porte de mon bureau, si jamais tu reviens à ton envie première ? Enfin, je suis heureux de te voir d'aussi bonne humeur, cela fait plaisir à voir."

Lorsque je relevai le regard vers Andromalius, mon oeil n'avait aucune teinte de désapprobation. Que m'importait, après tout, qu'il n'ait pas reconnu le Prince de l'Envie ? Certes, cela aurait pu lui attirer de graves ennuis, mais ce n'était pas mon affaire.

Alors, lorsque le sergent me présenta ses excuses, je hochai la tête pour lui indiquer que je les acceptais. Pourquoi lui en aurais-je tenu rigueur ? Je m'apprêtais à répondre à sa seconde interrogation, mais Léviathan répondit avant lui, tout en quittant mes genoux.

"Je n'ai rien à te demander, pour ma part, Andromalius. Nous venions de nous voir, après tout. Au revoir, Léviathan. Ne me rends pas mon Sergent dans un état nerveux trop déplorable, je te prie, c'est quelqu'un de très prometteur."

Je souris doucement, à nouveau, puis me levai pour récupérer par terre les quelques papiers que le saut de Léviathan par dessus mon bureau avait fait tomber. Je n'ajoutai rien, laissant les deux autres ressortir... et se débrouiller pour se supporter l'un l'autre. Même si je me doutais bien que ce serait plus difficile pour Andromalius que pour Léviathan, puisque sa position ne lui permettait pas de répondre aux taquineries du plus jeune...

Combien de temps le supporteras-tu ?
Et toi, mon petit Léviathan,
Quand te lasseras-tu
De ce nouveau jeu qui te rend si joyeux ?

Hrp:
 



Lucifer vous méprise en firebrick.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 62
Date d'inscription : 24/05/2014
Général de l'Arrogance
Voir le profil de l'utilisateur




Andromalius
Général de l'Arrogance
Ven 21 Nov - 22:52
Aux paroles du prince de l'envie, Andromalius se concentra sur le fait de ne pas montrer son énervement. Un instant, il bénit son masque qui lui permis de se mordre la lèvre sans que ce soit visible. Il ne ferait pas ce plaisir à Léviathan, tout simplement.

Oh, certes, les deux princes avaient accepté ses excuses, mais il n'aimait réellement pas la manière dont Leviathan parlait de représailles. Il ne s'attendait cependant clairement pas à ce que le "jeune" démon lui demande de le ramener... Et de lui parler ce ce qu'il faisait. Le jeune sergent se retint de soupirer. Il n'était pas assez naïf pour penser que Lucifer allait l'aider à se sortir de là en lui donnant une tâche. Et que son supérieur demande à Léviathan de le ménager ne le consola pas pour autant. Oh, bien sûr, Lucifer aurait parfaitement pu ne rien préciser, Andromalius en était conscient, mais pour le coup, il se sentit rabaissé.

Andromalius hocha simplement la tête, recupérant sa main - du moins essayant de récupérer sa main - de celle de son... colis. Voilà. C'était un colis, qu'il avait à livrer d'un point A à un point B, en décrivant ce qu'il faisait et en faisant montre de politesse. Il pouvait le faire. Il s'inclina devant Lucifer avec une certaine raideur, n'appréciant pas du tout son rôle de postier.

"Dans ce cas, passez une bonne journée, Seigneur Lucifer. Seigneur Léviathan, veuillez me suivre."

Andromalius retint un soupir et commença à marcher, occultant tout comportement étrange qu'aurait pu avoir le petit prince. Il réussit à parler d'une voix calme, légèrement monocorde, et décrivit méticuleusement le couloir de l'orgueil dans lequel ils passaient, bien qu'il n'y soit pas depuis longtemps. Il suffisait de voir ça comme... Un test, de la part de Lucifer, pour savoir s'il connaissait bien son couloir. Il savait que ce n'était pas ça, mais c'était plus agréable à imaginer.

"Et voici où je passe la plupart de mon temps, à surveiller les diables et chercher de potentiels nouveaux démons, tout comme le font, certainement, les sergents de votre couloir. Je vous raccompagne, à présent."

Aucune interrogation dans son ton : il le ramenait... S'il réussissait à le guider avec assurance. Pourtant, il n'était pas encore familier avec la géométrie des Enfers... Il ralentit un peu, tournant la tête. Non, il ne devait pas se perdre... Une légère couleur colora ses joues lorsqu'il se rendit compte qu'il n'avait aucune idée d'où était le couloir de l'envie. Et demander de l'aide...

Andromalius n'était pas certain d'être dans la bonne direction, il n'était même plus certain de pouvoir rentrer dans son couloir autrement qu'en rebroussant scrupuleusement chemin. Ca, ça n'était pas trop grave, non plus... il fit encore un ou deux pas, avant de s'arrêter. Non, vraiment, il ne savait pas où il allait...

"Seigneur Léviathan ? Je pense que vous pourrez rejoindre facilement votre couloir d'ici, non ? Je vais donc vous laisser..."

Il ne pouvait définitivement pas dire qu'il était perdu... Surtout pas à Léviathan.


Orgueil en d46506...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 15
Date d'inscription : 09/06/2014
Prince de l'Envie
Voir le profil de l'utilisateur




Léviathan
Prince de l'Envie
Sam 14 Fév - 22:04
Un large sourire ornait mon visage, alors que je poussai un léger rire aux paroles de Lucifer.

- Qui sait lorsque j'aurais à nouveau l'envie de rentrer dans ton bureau sans que tu ne t'en aperçoives ? Je compte bien parvenir à cela un jour, Lucifer. Mais pour l'instant, oh oui, pour l'instant, ton sergent m'intéresse grandement.

Ma main bien au chaud dans celle du démon, je lui fis un petit sourire qui se voulait parfaitement innocent, lorsqu'il m'invita à le suivre.

- Au revoir Lucifer ! A bientôt ! criais-je avant de sortir, sautillant légèrement aux côtés d'Andromalius, cherchant un autre moyen de m'amuser avec lui. Peut être.. m'amuser avec son masque ? Oh oui, et si je lui demandais de le retirer ?

J'hésitai encore quelques secondes, avant de me perdre dans les explications méticuleuses que le démon me donnait sur le couloir que nous étions en train de parcourir.

- Et bien, tu le connais bien, ton couloir... dis-je doucement, ma main toujours serrée sur la sienne, refusant de le lâcher.

Pourtant, une moue déçue apparue sur mon visage lorsqu'il parla de me raccompagner. Bah, j'attendrai d'être dans mon couloir pour lui demander de retirer son masque, voilà. Ou alors, je le pousserai à venir jusqu'à mon bureau, peut être..? Oui, c'était une bonne idée. Comme ça, nous serrions bien installés.

Mais je le sentis parfaitement ralentir peu à peu, jusqu'à finir par s'arrêter totalement. Oh, bien qu'il ne le disait pas, je pensais avoir paaaarfaitement compris pourquoi, d'un coup, il venait de m'annoncer qu'il allait me laisser en plan ici.

- Maiiis, Lucifer a dit que tu devais me raccompagner jusqu'à mon couloir... Et on y est pas, là. dis-je en faisant la moue, tirant légèrement sur sa main, alors que le sourire que je lui lançai montrait parfaitement que je m'amusais comme un fou.

- Andromalius, s'il te plaît... C'est difficile de rejoindre mon couloir par ici, en plus. Tu m'as fait faire un détour. dis-je, mentant éhontément, pour vérifier s'il s'était arrêté parce qu'il était perdu, comme je le pensais.

- Et puis, je veux te montrer mon bureau, moi ! Et j'aurais un truc à te demander, là-bas...

Un sourire mutin apparu sur mon visage, alors que je me rapprochai de lui, levant le regard vers son visage.

- Maiiis... Je me doute que tu ne sais pas où est-ce que nous allons. Alors je te propose quelque chose. Je te dis où nous sommes, tu m'accompagne et je te guide. Ensuite, tu feras ce que je te demande, une fois dans mon bureau. Et je te promets que cela ne s'ébruitera pas. Dans le cas contraire...

Je souris d'avantage, serrant ma main dans la sienne en frémissant.

- Tu ne veux pas mécontenter l'Envie, Andromalius. Oh non, tu ne veux pas...

HRP:
 


Code couleur : #003333
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 62
Date d'inscription : 24/05/2014
Général de l'Arrogance
Voir le profil de l'utilisateur




Andromalius
Général de l'Arrogance
Jeu 19 Mar - 16:33
Andromalius ne répliqua pas au compliment de Léviathan. Oui, il connaissait son couloir. Mais il n'avait pas envie de rebondir là dessus pour se reprendre dans le nez l'erreur qu'il avait faite en confondant Léviathan et un démon plus... jeune. Après tout, avec des cornes de cette taille, ce n'était pas réellement sa faute...

Il ne se sentait pas réellement à l'aise avec le Prince démoniaque, et comptait bien s'en débarrasser rapidement, et vu qu'il serait bien incapable de le ramener à un autre couloir... Le laisser là et compter sur sa connaissance des Enfers pour qu'il rentre seul - il ne risquait rien après tout - semblait être une très bonne solution.. Mais le démon remarqua tout de suite qu'il cherchait à se débarrasser de lui, et Andromalius se renfrogna -heureusement, l'autre, avec son bandeau, ne devait pas voir grand chose.

"Je suis certain que vous saurez vous y retrouver, Prince Léviathan.", répondit-il, sans céder à l'envie d'effacer ce sourire horrible de son visage. Il n'était pas du genre violent, pourtant.

Par contre, il ne s'attendait pas à ce que ce soit difficile de rejoindre le couloir de l'envie à partir de l'endroit où ils étaient, et un léger soupir franchit ses lèvres.

"Dans ce cas, faites demi tour avec moi, ce sera plus simple."

Il ne pouvait pas savoir si l'autre lui mentait ou non, de toute façon, mais si c'était ce qu'il fallait faire pour s'en débarrasser, alors il pouvait faire quelques efforts... Par contre, le jeune démon n'apprécia pas du tout le fait que Léviathan compte le ramener dans son bureau. Déjà, parce qu'il ne savait pas où était ledit bureau, mais également parce qu'il ne voulait pas passer plus de temps avec le Prince démon.

"J'ai du travail, vous pourrez me montrer votre bureau une autre fois."

Dylan n'avait jamais été patient avec les enfants, ces petites choses qui ne servaient à rien jusqu'à l'âge adulte, et qui devenaient alors simplement incompétents pendant encore de nombreuses années. Andromalius n'avais pas réellement changé à ce niveau là, et il n'appréciait qu'encore moins de retrouver ces traits de caractères, ces comportements, chez quelqu'un qui aurait dû être un adulte.

Il se figea cependant, pâlit légèrement, lorsque Léviathan fit remarquer qu'ils étaient, dans un certain sens, perdus. Ils n'étaient pas réellement perdus, dans le sens où le jeune démon pouvait revenir sur leurs pas sans problème, mais... Andromalius frémit à la menace, se retenant de crisper sa main pour broyer les doigts du Prince.

"Je n'apprécie gère les menaces, Seigneur Léviathan.", siffla-t-il froidement.

Il hésita un instant. Il doutait que Lucifer l'aide ou se range de son côté s'il mécontentait Léviathan, il suffisait de voir comment son supérieur l'avait jeté en pâture à ce démon immature. Cependant, il doutait également que se mettre deux princes démons à dos soit une bonne idée. Il soupira, simplement, et chercha à se détendre.

"Très bien. Allons dans votre bureau, et je répondrai à votre question."

Après tout, il pouvait bien essayer de négocier discrètement...



Orgueil en d46506...
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Quiproquo dangereux [PV Lévichou]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Sénateur Carlos Fritz Lebon: un homme malhonnete et dangereux
» Haïti : Un dangereux précédent par Patrick Elie
» Exécution d'un dangereux bûcheron [Torino Island, Rang S, Solo, Contre-attaque][Réservée]
» Ran-Mao. Le jouet dangereux~ [. Hot? x3 ]
» Quiproquo et comedia del'arte [Milena°Gabriel]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Anges Gardiens :: Les Enfers :: Le Couloir de l'Orgueil-
Sauter vers: